NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Clément Keller : Le retour des Brabeks (2)

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_5567663_201603242405115.gif

Nous sommes en 2064 et des brouettes. Le monde a bien changé et une équipe composée de savants, de techniciens et de personnages hors du commun a été mise sur pied pour partir à bord du vaisseau C-DLADOB vers les confins de notre galaxie afin de retrouver les traces d'origine de la civilisation humaine localisée sur la planète Manflou.

Le but de cette expédition, sponsorisée par le groupe Nauss-Talgia, leader incontesté du Blog tri-dimensionnel L.R.E.M. (Lassant, Ringard, Enervant & Mytho), consiste à récupérer les gènes d'origine de l'espèce humaine afin de les réimplanter dans l'ADN des dirigeants de notre planète pour leur redonner sagesse, intelligence et un sens aigu de la réflexion.

Bref, une mission que l'on pourrait d'ores et déjà qualifier d'impossible... C. Keller

 

Résumé des épisodes précédents : Ayant autre chose à faire que d'écrire des résumés, veuillez lire ou relire les différents épisodes en cliquant ci-dessous :

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

    EPISODE 1 - EPISODE 3 - EPISODE 4 - EPISODE 5 - EPISODE 6 - EPISODE 7 - EPISODE 8 

EPISODE 9 - EPISODE 10 - EPISODE 11 - EPISODE 12 - EPISODE 13 - EPISODE 14 - EPISODE 15

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

  

Chang-Tal, (1) qui entretenait une relation loin d’être épistolaire avec Ted Oupty le Pygmée qui œuvrait dans le labo de maintenance des fouignasseurs à réaction, était en train de bidouiller en sa compagnie sur son décodeur de calembours surannés pour essayer de comprendre les 3 jeux de mots débiles que Triac avait fait la veille lorsqu’ils furent surpris en plein tripotage de clavier par le fracas s’échappant du secteur 35.

Elle lâcha le clavier, dégagea la main de Ted posée sur sa cuisse et s’engouffra comme une furie en hurlant dans le local des cellules atomiques pour se plaindre du vacarme assourdissant qui s'échappait par la porte en Gloutex blindé translucide…

 

calculateur.jpg

 

Un document rare : Chang-Tal en compagnie de Ted Oupty dans la salle des calculateurs

 

C’était Luping-Dépyss, (2) le technicien de garde chargé de la surveillance des cellules énergétiques qui était à l’origine de tout ce tintamarre et Chang-Tal resta un moment sans voix, la bouche béante, sur le pas de la porte, tétanisée par la vision du spectacle qui s’y déroulait…

Luping, ex-batteur durant les années 60 dans un groupe musical d’ados chrétiens pratiquants Les potaches au vert missel tapait comme un malade sur la vieille batterie Sonor qu’il avait embarquée en pièces détachées et planquée dans le compartiment des générateurs à fission nucléaire du vaisseau spatial.

Flottant à ses côtés au rythme de la musique, son collègue et ami Vincent Douitche (3), le responsable AL.SA.CO. visiblement éméché, triait ses bouteilles de vins blanc d’Alsace et ses tonnelets de choucroute, tout en chantant à tue-tête d'une voix de Stentor une vieille chanson de Bière Béret 'Les Cholies Golonies de Facances'…

 

 

 

Vidéo classée Top Secret : Luping-Dépyss en train de jouer de la batterie sur 'Potache's Thème' pendant ses heures de travail dans le secteur 35.

 

C'est à ce moment précis que le commandant Tifris et Triac, son second, arrivèrent à leur tour devant l’entrée du secteur 35.

Triac se tenait légèrement en retrait et grignotait en douce une côte de bœuf qu’il avait planqué dans une des poches de sa combinaison. Tifris se retourna soudain et lui cria d’actionner immédiatement la sirène pour rassembler l’équipage et, le voyant mastiquer, hurla qu'il devait exécuter les ordres et qu'il serait grand temps qu'il prenne des initiatives au lieu de bouffer des cochonneries pendant les heures de service... Penaud, le regard fuyant, Triac remis le reste de côte de bœuf dans sa poche, déverrouilla son Aïefone 34 et activa à l'aide de son auriculaire l'application Alarme citoyens. Tifris poussa un soupir et se tourna vers Chang-Tal qui était en train de recoiffer à l'aide d'un peigne connecté son Pygmée dont la chevelure s'était défrisée à cause du bruit.

Qu’est ce que c’est que ce bordel ? hurla Tifis en direction de la responsable de l'unité anti vieillissement laquelle acquiesça avec un hochement de tête tout en se bouchant les oreilles.

Et celui-là, il est en train de faire quoi ? Ma parole, mais je rêve... !

Il pointa un index rageur en direction de Yves Abyen le chef d’équipe chargé de l’entretien. Ce dernier, vêtu d’un magnifique T-Shirt siglé Ik bin Ein Berliner und fahre Porsche (4) était en train de faire son footing quotidien en courant entre les armoires électroniques et en chantant Ja das ist Berliner Luft Luft Luft(5)

Réunion de crise sur le champ ! hurla Tifris au bord de l’apoplexie, actionnez immédiatement la sirène médulaire à couinement progressif, je veux tous les responsables dans 2 minutes au rapport et arrêtez de bouffer, nom de Dieu, Triac !

Entre-temps Luping qui s’était rendu compte que le commandant l’avait surpris en pleine action, avait posé ses baguettes et s’était discrètement approché de Chang-Tal.

Merde, on va encore avoir droit à une séance avec la Psy…

Chang-Tal lui jeta un regard noir et marmonna :

Bien fait pour toi, ce coup-ci t'auras ce que tu mérites… Mais t’es vraiment un grand malade de faire un tel raffut ! Maintenant c'est foutu pour la soirée Disco...

Et dire que j'avais déjà réservé une table près d'un hublot... Merde, merde et merde on va bientôt se retrouver dans la même situation que lors de l'épidémie de Covid il y a 40 ans... Plus le droit de sortir, plus le droit de s'amuser, plus le droit de respirer, plus le droit d'aller boire un coup... Une vraie vie de débile... Ça valait bien la peine de partir pour l'espace... T'es qu'une enflure Luping et estimes-toi heureux que je ne dénonce pas les bouteilles de Schnaps à la cerise, le Gevrey Chambertin et le Château Lafitte que t'as planquées sous le capot du régulateur de médisance calfeutrée !

Chang-Tal en avait gros sur la patate. Elle qui se réjouissait tellement de sortir avec son Ted et de passer une soirée de détente loin du boulot et des expérimentations de rajeunissement qu'elle pratiquait sur des membres d'équipage cobayes pleins de rides et perclus de rhumatismes en voulait terriblement à Luping d'avoir sabordé cette soirée et ne pouvait cacher sa colère... 

 

* * * * * * * * * *

 

Au même moment, dans son bureau ovale au 2ème entresol, Bloc le Rek, adepte inconditionnel de médecine parallèle non-intrusive était en train de travailler sur une théorie qui n'avait rien à voir avec la médecine mais qui le turlupinait depuis des années.

Toutes les recherches en déplacement spatial s’étaient concentrées pendant les dernières décennies sur la propulsion des vaisseaux à la vitesse de la lumière, une méthode censée raccourcir la durée des voyages interplanétaires, mais personne à ce jour n’avait songé à la propulsion générée par l’obscurité…

La théorie qu'il avait échafaudé partait du principe que les photons les plus rapides étaient toujours plus lents que l’obscurité et il avait développé le principe de l’accélération dextrogyre en obscurité lévogyre rapide ainsi que celle de la relativité à la menthe.

C’est au moment où il était sur le point de démontrer, équation à l'appui, et, n'en déplaise à Einstein, que E n’était pas complètement égal à MC au carré même si les côtés sont égaux, que la sirène résonna et le fit sursauter puis tomber dans un tourbillon de sa chaise…  

Le générateur gravitationnel n’était fort heureusement pas activé dans son bureau, sinon il se serait une fois de plus dallé comme une bouse…

Il saisit son fougniasseur à réaction et se dirigea à petits jets en direction de la salle de réunion vers laquelle convergeaient déjà les autres membres de l’équipage.

Au passage il s’accrocha au bras de France-Ouaze (6) l’infirmière psychiatrique qui flottait, en pleine pandiculation, la tête en bas, chantant des cantiques exobiophiles tout en lisant de l'œil gauche sur sa tablette tridimensionnelle un palpitant article sur la migration des grenouilles traversant les canaux sécurisés creusés sous les routes à forte circulation...

Il la retourna d'une chiquenaude pour lui mettre la tête à l’endroit et la salua d'un sonore : alors, ça gaze France Ouaze ?.

C’était elle qui organisait régulièrement les séances globales de relaxation spatio-flatulente et son petit doigt lui disait qu’elle avait, une fois de plus, dû taper dans les réserves de Marijuana médicinale...

Il se souvint de la dernière séance, imposée par Tifris suite à l’incident avec Yves Abyen, lorsque ce dernier avait réussi à se coincer lors d'une sortie dans l'espace dans une des tuyères de correction de poussée latérale pendant 2 jours et empêché le vaisseau de corriger sa trajectoire en direction de la planète Manflou.

C’était pendant cette réunion que Triac avait également essayé en douce de griller des côtes de bœuf pendant la séquence d’hypnose strabique et qu’il s’était fait pincer puis enguirlander devant tout l’équipage par un commandant Tifris fou de rage…

 

thyristor2.jpg

 

Triac en train de préparer une côte de bœuf pour son 1er petit  déjeuner

  

Qu’ont ils encore bien pu faire comme conneries cette fois-ci ? se dit-il en prenant place dans son siège numéroté…

Il coupa le jet lenticulaire de son fougniasseur, se cala profondément dans le fauteuil puis ferma les yeux… L’obscurité, il n’y a que ça de vrai se dit-il avant de s'endormir en poussant de petits gémissements plaintifs.

Entre-temps, Chang-Tal et Ted Oupty étaient également arrivés en sautillant, bras dessus, bras dessous, dans la salle de réunion. Ils profitèrent de ce petit moment de répit avant la séance d’hypnose strabique pour se rouler un dernier long et passionné patin xyloglossique, une spécialité sensuelle dont Chang-Tal maîtrisait totalement la technique, puis s'assoupirent également en se tenant amoureusement la main...

Sur la scène, debout à côté de la batterie et face à l’équipage, les trois compères, Luping Dépyss, Vincent Douitche et Yves Abyen n’en menaient pas large.

Ils savaient qu’ils avaient été tous les trois pris en flagrant délit de disjonctage intellectuel aggravé et qu’ils allaient sans doute être entièrement reprogrammés lors de la séance publique de reconditionnement psychique que France Ouaze était en train de préparer dans les coulisses…  A suivre

 

(1) Pour mieux cerner le profil du personnage, je conseille à nos lecteurs de lire les récits dans lesquels elle nous parle de son enfance et de son vécu en cliquant ICI. En psychiatrie cela s'appelle une régression et dans le cas de Chang-Tal, cela peut expliquer ses réactions parfois inattendues... 

(2) Pareil pour Luping... Cliquez ICI.

(3) Si vous n'avez toujours pas lu le premier épisode où tout est expliqué, cliquez ICI

(4) Allusion à un discours de JFK lors de sa visite à Berlin et à un des véhicules à propulsion par huile de naphte que Yves Abyen pilote lorsqu'il n'est pas en mission.

(5) Vieil hymne terrestre composé sous forme de marche dédié à la ville de Berlin et intégrant des parties sifflées. A écouter ICI

(6) Traumatisée durant sa prime enfance par un traitement à base de bave d'escargot, France Ouaze a, malgré ce lourd handicap, réussi à décrocher un diplôme de psychanalyste avec mention en s'aidant d'un simple escabeau. Plus d'infos ICI

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8769488_202010011320432.jpg
  

Ces pages devraient également vous intéresser :

 

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits

La Ferme de Schoeneck années 50-60

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent...

Initiatives citoyennes

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain

Ecole primaire de Schoeneck

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV

Expressions en Platt

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia !

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale

Clément Keller : sous le signe du poisson

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11)

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki

Em Clémau Sei Footzegge

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général

Schoeneck autrefois...

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps...

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs :

 



25/10/2020
285 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 187 autres membres