NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Clément Keller : Le retour des Brabeks (3)

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8816756_202011072402211.gif

Nous sommes en 2064 et des brouettes. 

Le monde a bien changé et une équipe composée de savants, de techniciens et de personnages hors du commun a été mise sur pied pour partir à bord du vaisseau C-DLADOB vers les confins de notre galaxie  afin de retrouver les traces d'origine de la civilisation humaine localisée sur la planète Manflou. 

Le but de cette expédition, sponsorisée par le groupe Nauss-Talgia, leader incontesté du Blog tri-dimensionnel L.R.E.M. (Lassant, Ringard, Enervant & Mytho), consiste à récupérer les gènes d'origine de l'espèce humaine afin de les réimplanter dans l'ADN des dirigeants de notre planète pour leur redonner sagesse, intelligence et un sens aigu de la réflexion.

Bref, une mission que l'on pourrait d'ores et déjà qualifier d'impossible. C. Keller

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

EPISODE 1 - EPISODE 2 EPISODE 4 - EPISODE 5 -  EPISODE 6 - EPISODE 7 

EPISODE 8 - EPISODE 9 - EPISODE 10 - EPISODE 11EPISODE 12 - EPISODE 13

EPISODE 14 - EPISODE 15 

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

 

Confortablement assise dans son fauteuil de « régisseuse » marqué à son nom en lettre lumineuses clignotantes, France Ouaze, la psychologue évènementielle attitrée de la mission, était occupée à se rouler un joint au cannabis maison long d’une quinzaine de centimètres et à se servir un grand verre d’Ouzo avec des glaçons anti apesanteur pour pouvoir se détendre et se mettre en condition avant de démarrer la séance de reconditionnement psychique exigée par le Commandant Tifris.

Sur la table devant elle étaient étalés les 4 casques de persuasion cérébrale munis de leurs capteurs et de leurs connecteurs à différentiation de phase organoleptiques.

Suite aux fréquents "Burn-out" de certains membres de l'équipage, elle avait acquis une grande maîtrise dans l'exécution de ces séances et un rapide coup d’œil lui suffisait en général pour vérifier que le matériel était en état de marche et que rien ne manquait pour assurer une prestation de qualité.

Elle souleva le volumineux classeur des compte rendus psychosomatiques posé à côté du matériel, l'ouvrit, et le compulsa pendant quelques minutes, comme elle le faisait chaque fois, afin de s'imprégner totalement des événements et des situations justifiant cette nouvelle intervention de reprogrammation cérébrale.

La lecture achevée, France Ouaze alluma sa tablette inductive, écrasa le mégot de son joint dans un cendrier aspirant en Gloutex, vida à l'aide d'une paille munie d'un clapet anti-retour le contenu de son verre d’Ouzo, rota bruyamment puis chuchota d’une voix langoureuse dans le micro de la commande vocale le code secret du programme de reconnaissance épicène.

GrfizZtrik \ HoppLa @ KoupaBoulamalif 27,69872 ? (1)

Les lumières dans la salle évènementielle s'éteignirent et, au même moment, l’immense écran à cristaux semi-liquides ithyphalliques placé au-dessus de la scène s’alluma dans un chuintement de pet furtif. (2)

Une fraction de seconde plus tard, les visages des 3 acolytes, filmés en gros plan par les caméras thermotactiles, s'affichèrent au format MP8742 dans une apparence coruscante et melliflueuse sur la dalle de l'écran...

 

france ouaze1.jpg

 

 

France-Ouaze la psychologue du bord en pleine phase de lévitation relaxante

 

France Ouaze savait que cette spectaculaire présentation en public était nécessaire et incontournable car l'impact de la phase de reprogrammation avait une incidence positive et structurelle non négligeable sur le comportement des autres membres composant l'équipage du vaisseau C-DLADOB.

Les statistiques comportementales avaient démontrées, chiffres à l'appui, que chacune de ces séances publiques de reconditionnement réduisait de 0.00894 % le facteur de risque de rechutes des participants à l'opération "Reconquête des gênes d'origine de l'espèce humaine". (3)

Seul un projecteur à plasma rose éclairait la scène sur laquelle étaient alignés les "candidats" en attente de traitement.

Luping-Dépyss, avait le regard vide et semblait absent bien qu'un léger frétillement de sa paupière gauche trahissait une tension palpable. Vincent Douitche grimaçait, un étrange rictus sur les lèvres en se grattant nerveusement le bout du nez pendant qu’Yves Abyen faisait semblant d'avoir le petit doigt de la main raide comme dans le feuilleton les 'envahisseurs' et distribuait des clins d’œil à la ronde en souriant à l’assistance noyée dans la pénombre.  

Lorsque France Ouaze entra en scène, les lumières de la salle clignotèrent et elle fut accueillie par le vacarme des trépignements de pieds sur le carrelage recouvrant le plancher en matériau composite monocellulaire.

Depuis 2043, les applaudissements traditionnels à l’aide des mains étaient interdits lors des manifestations et remplacés par des coups de talons sur le sol.

Cette mesure avait été prise, sous la pression du groupe des néo-écologistes verts phosphorescents Végano-Zadiens, afin d'éviter la destruction accidentelle de certaines espèces de moustiques en voie de disparition et faisait partie du grand programme de protection rapprochée de la Pipistrelle, des Embioptères et de toutes les autres formes d’Anthomyies sénestrogyres.

Sous un roulement de tambour digital, France Ouaze s’approcha en sautillant des trois « rebelles » et les coiffa d’un geste étudié de leurs casques respectifs qu’elle brancha sur le démodulateur conjonctif de pensées sublimables, coiffa élégamment le sien puis actionna à l’aide de la télécommande le sommeilleur à impulsions contrôlées…

Les casques se mirent à clignoter au rythme de la « Brabançonne » (4) que diffusaient à plein volume les hauts parleurs plasmatiques disposés en quinconce dans la salle.

Entièrement sous le contrôle de l'ordinateur cataleptique, les trois équipiers fermèrent l’un après l’autre les yeux pendant qu’un sourire d’extase se dessinait sur leurs lèvres.

Je vous déclare réceptifs à mes ordres et vous demande de libérer votre subconscient de toutes pensées ergophobes ou impéritielles et de nous dévoiler ainsi vos désirs les plus intimes… annonça France Ouaze d'une voix légèrement pâteuse avec un mouvement du bras imitant le geste auguste du semeur.

L’écran géant scintilla pendant quelques secondes puis apparut l’image de Luping-Dépyss habillé en Boy Scout. Bras tendu, la paume de la main ouverte sur l'avant, l'index, le majeur et l'annulaire tendus, le bout de l'auriculaire et le pouce joints faisant le signe de ralliement des Scouts et hurlant « Toujours prêt, surtout pour les dames »

France Ouaze tripota un des boutons de sa télécommande et ce fut au tour de Vincent Douitche d'apparaître à l’écran. Torse nu, vêtu d’un slip kangourou, d'un casque et d’une paire de bottes de pompier, il se léchait langoureusement les lèvres sous sa moustache grise et faisait jouer d’invisibles pectoraux tout en chantant avec un fort accent australien teinté d’alsacien une vieille mélopée qui avait bercé sa jeunesse terrestre :

 

Hèla les cieux refolvert, hèla le rekard gui due

Hèla diré la bremière, m'a douché, z'est voudu… La la la la...

  

vincentcasque.jpg

 

Vincent Douitche équipé de son casque de persuasion sensorielle

 

A la vue du rêve subliminal de Vincent, Chang-Tal sentit un long frémissement parcourir son corps et une chaleur intense l'envahir…

Je vais me le convoquer prochainement à une séance d’antivieillissement celui-là, il a sacrément besoin d’un coup de renouveau c’te bestiau

La tête posée sur la cuisse de Chang-Tal, Ted Oupty, réveillé par les tremblements du corps de sa bien aimée, poussa un léger soupir, souleva sa paupière gauche et marmonna un inintelligible "Isspasskoi ?" pour se rendormir aussitôt dans un ronronnement de drone amorçant un atterrissage vertical... 

Chang-Tal poussa un long soupir indéfinissable et se cala confortablement au fond de son fauteuil.  

Sur l'écran apparut alors Yves Abyen, le chef de l'équipe d'entretien vêtu d’une jupe fendue à carreaux Vichy, d’une blouse à pois rouges largement échancrée et coiffé d’un diadème brillant de mille feux. Dans son rêve il déambulait sur un podium éclairé par une multitude de projecteurs devant une foule de spectatrices en extase, lorsqu’il trébucha soudain sur ses hauts talons et s’affala comme une bouse sur la scène.

Un murmure et quelques ricanements parcoururent l’assistance puis Yves se releva en grimaçant de douleur, redressa le diadème qui s’était plié dans la chute et remit d’un geste efféminé de l’ordre dans sa coiffure…

Fin de la séquence, l'écran s'éteignit et la lumière, cette fois tamisée, se ralluma progressivement dans la salle.

France Ouaze avait rapidement analysé le contenu du subconscient des 3 acolytes et lança dans la foulée le programme d’effacement séquentiel qui allait remettre à zéro les incohérences de leurs cerveaux perturbés et remettre leurs neurones déphasés en place.

 

astroscène.jpg

Photo inédite prise par France Ouaze lors de l'opération 'reconditionnement' 

 

Pendant que France Ouaze tripotait ses claviers, le commandant Tifris, accompagné de son second Triac, avait rejoint le poste de pilotage afin de reprendre contact avec la terre pour demander des explications complémentaires au Grand Régisseur Frolande Ansoy au sujet de l'opération C. Panou.

Le contact fût vite établi avec le cabinet du Grand Régisseur, mais ce dernier était malheureusement injoignable car Frolande venait tout juste de quitter le ministère avec son scooter à méthane auto-produit et son casque intégral en Gloutex lyophilisé pour une destination inconnue...  

- Retournons vite dans la salle, le reconditionnement de nos 3 vedettes est en cours et pour rien au monde je ne voudrais rater ça, glissa Tifris à l'oreille de Triac... 

Triac acquiesça avec un bref mouvement de tête et appuya sur la gâchette de son fouignasseur à réaction pour se diriger en fredonnant "Tiens, voilà du boudin"  vers la salle évènementielle située au 3ème sous-sol du vaisseau spatial suivi par un commandant Tifris pour le moins songeur et dubitatif... A suivre

 

(1) Cherchez pas, il n’y a aucun jeu de mots ni de calembour dans cette expression à la c…, mais je défie quiconque de prononcer ce mot de passe contenant des majuscules, des minuscules, des chiffres et des caractères spéciaux d’une voix langoureuse !

(2) Je sais, ce n'est pas très poétique mais je n'ai rien trouvé d'autres pour décrire plus précisément ce son.

(3) Combien de fois faut-il vous le dire ? Relisez au moins le 1er épisode en cliquant ICI

(4) A l'origine, hymne national belge devenu jingle multi-usage du vaisseau C-DLADOB en 2062 suite à l'installation d'une friteuse à frétillement d'huile dégraissée dans les cuisines du vaisseau.

Pour écouter cet hymne dans sa version originale, cliquez ICI

 

  https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8769488_202010011320432.jpg
 Ces pages devraient également vous intéresser :

 

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits

La Ferme de Schoeneck années 50-60

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent...

Initiatives citoyennes

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain

Ecole primaire de Schoeneck

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV

Expressions en Platt

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia !

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale

Clément Keller : sous le signe du poisson

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11)

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki

Em Clémau Sei Footzegge

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général

Schoeneck autrefois...

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps...

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs :

 



08/11/2020
369 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 187 autres membres