NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Clément Keller : Le retour des Brabeks (12)

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8860429_202012202927995.gifNous sommes en 2064 et des brouettes. Le monde a bien changé et une équipe composée de savants, de techniciens et de personnages hors du commun a été mise sur pied pour partir à bord du vaisseau spatial C-DLADOB vers les confins de notre galaxie afin de retrouver les traces d'origine de la civilisation humaine localisée sur la planète Manflou. 

Le but de cette expédition, sponsorisée par le groupe Nauss-Talgia, leader incontesté du Blog tridimensionnel L.R.E.M. (Lassant, Ringard, Enervant & Mytho), consiste à récupérer les gènes d'origine de l'espèce humaine afin de les réimplanter dans l'ADN des dirigeants de notre planète pour leur redonner sagesse, intelligence et un sens aigu de la réflexion. Bref, une mission que l'on pourrait d'ores et déjà qualifier d'impossible. C. Keller

 

→ Remarque importante : si vous ne lisez pas les épisodes précédents, vous risquez de ne rien comprendre du tout à ce récit plein de rebondissements. 

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

 

EPISODE 1 - EPISODE 2 - EPISODE 3 - EPISODE 4 - EPISODE 5

EPISODE 6 - EPISODE 7 - EPISODE 8 - EPISODE 9 - EPISODE 10 - EPISODE 11

EPISODE 13 - EPISODE 14 - EPISODE 15

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

 

Chang-Tal et Teddy, tendrement enlacés, étaient plongés tous deux dans la lecture des 837 nuances du Kamou Satra. La lecture du paragraphe décrivant la position du Lotus bourgeonnant éveilla aussitôt chez Chang-Tal de nombreux souvenirs et raviva en elle quelques frissons bienfaisants... (1)

Elle se souvint avec une certaine nostalgie de l’époque où, jeune femme libérée, elle travaillait pour la société japonaise Ymatoumi qui exploitait un des premiers sites coquins sur le fameux Minitel rose des années 80.

Elle repensa pendant un instant à son fameux 3615 Chang-Tal, un site qu’elle animait avec enthousiasme en compagnie de Noémie Thomane et de Sophie Stiké, deux octogénaires qui avaient également besoin d’arrondir leurs fins de mois…

Elle n’en avait jamais parlé à Ted Oupty car elle savait que ce dernier pouvait être d’une jalousie maladive et ne comprendrait pas qu’elle ait pu avoir une vie sentimentale "on-line" avant de le rencontrer…

Les yeux rivés sur les gravures illustrant le texte, Ted se lova tout contre Chang-Tal et lui susurra tendrement à l'oreille :

Nous n’avons jamais essayé le Lotus ma douce Pimprenelle callipyge…

Chang-Tal tourna son visage vers lui et répondit, avec, dans le regard, un peu de tristesse mêlée de résignation : 

En effet, mais il faudrait que tu t’étires encore pendant quelques mois car, vois-tu, tes jambes doivent pouvoir toucher le bord de la brouette au moment où je grimpe sur le tas de sable… Pour l’instant nous devons nous contenter de la position du limaçon calfeutré… (2)

Ted regarda sa bien-aimée en esquissant un sourire forcé.

Je saurais être patient mon Edelweiss flamboyant… Le temps joue ma faveur et le moment viendra où tous nos rêves deviendront réalité…

Chang-Tal esquissa un sourire, hocha la tête, prit une longue inspiration et referma précautionneusement le livre au moment où elle sentit les lèvres enfiévrées de Ted se poser goulument sur sa rotule gauche... (3)

 

* * * * * * * * * *

 

Dans la cabine de pilotage, le Commandant Tifris était sur le point de convoquer Luping-Dépyss, Vincent Douitche et Triac pour mettre au point la composition de l’orchestre qui allait animer la soirée Fête du Bœuf Intersidérale prévue d'ici quelques jours lorsque son regard fût attiré par un magazine oublié sur un des sièges par son second. Ce dernier venait tout juste de quitter le poste de pilotage sous prétexte qu’il devait vérifier l’état des stocks de côtes de bœuf disponibles à bord du vaisseau. (4) 

Une photo géante et une légende en page de couverture avaient retenu l'attention du Commandant qui feuilleta fébrilement le magazine. Toute la page centrale était réservée à un reportage concernant les activités extra-professionnelles de Thyristor et la copie d'un affiche en quadrichromie illustrait l'article en question :

 

Piotr Thyristor : la vérité derrière son succès

 

thy2.jpg

De notre correspondant à SCHEU-NEK : "Il est sûr que Piotr Thyristor est sûrement le plus grand électronicien-grilleur du monde" c'est ce qu'a affirmé le grand philosophe culinaire finlandais Köt Debeuff  jeudi dernier à un parterre de journalistes rassemblés à SCHEU-NEK (F) pour le rencontrer. Cette déclaration de Köt Debeuff nous pousse à revenir sur la carrière de Piotr Thyristor.

Né en 1958 Y.P. Thyristor n'a eu cesse d'épater la galerie par ces incessants apports dans le monde de la culture et des sciences, en particuliers au sein de la Confédération des électroniciens-grilleurs de SCHEU-NEK de France et de Navarre, puissante association créée par Macronix le magnifique un jeudi matin peu avant l'heure du repas.

P. Thyristor a entamé son chemin vers la gloire en démocratisant les Barbystors qui devinrent depuis le summum de la distinction pour tout homme moderne.

En effet, quel homme élégant et raffiné n'a jamais exhibé fièrement son Barbystor à la foule envieuse ? Pour cela, les habitants de la planète entière et en particulier ceux de SCHEU-NEK (F) lui sont reconnaissants.
C'est par une belle matinée en juin que Thyristor rencontra Hillary Vavélo et décida de faire sa conquête grâce à son charme et au prestige que lui avait donné l'invention du Barbystor.
Hillary dira quelques années plus tard : « Ce qui m'a fait le plus craquer chez Piotr, c'est la proéminence et la beauté de sa narine droite » ! Elle ne s'en est d'ailleurs jamais remise depuis.
15 ans plus tard Piotr Thyristor découvre dans une librairie poussiéreuse de l’est de l’ancienne province France un livre de Kôt Debeuff intitulé : le Barbystor titille les narines d’Hyllary Vavélo.
Pour Y. P. Thyristor c'est une révélation, il s'attelle aussitôt à la rédaction de :" Un électroniciens-grilleur de SCHEU-NEK (F) dans l’espace", une œuvre majeure qui l'occupera jusqu'à l'aube de ses 63 ans.

Cet opus sortira en librairie jeudi prochain et fera l'objet d'une journée spéciale de dédicace par l'auteur. Le livre est tant attendu que son éditeur prétend pouvoir dépasser le tirage du Best-Seller actuel 'La pratique du VAE chez les unijambistes' car, comme l'a si justement fait remarquer Kôt Debeuff :  

"Ce livre est une œuvre majeure, impérissable et sans concessions que Thyristor a écrit à l’attention de tous les véganes et autres mangeurs de légumes et fruits frais, de soja, de céréales, de graines et de fruits à coques"

Nous vous redonnons les coordonnées de cet ouvrage de référence qui ne devrait manquer dans aucune bibliothèque d'un homme moderne :  

" Un électronicien-grilleur dans l’espace" par Piotr Yvan Thyristor aux éditions Dubois-Dontonfay-Lépip. Prix public TTC : 72 Spatiokopeks. (5)

 

* * * * * * * * * * *

Tifris reposa le magazine, prit une longue inspiration et grommela :

Décidemment, il cache bien son jeu notre Triac ! D’ici à ce que je découvre que Vincent Douitche sniffe de la colle à rustines, que Chang-Tal élève des chenilles processionnaires dans sa cabine et que Luping Dépyss collectionne des nains de jardin, il n’y a qu’un pas à franchir ! On n’est plus dans un vaisseau spatial, on est en pleine cour des miracles…! (6)

 

arsnains.jpg

Un document rare : Luping-Dépyss posant fièrement avec sa collection de nains de jardin. 

 

Les yeux fermés, complètement perdu dans ses réflexions, il ne remarqua même pas que le glafouilleur résonant du système d’appel vocal d'urgence des téléportés vibrait depuis un moment. C’était Yves Abyen qui se trouvait  à l’entrée de l’enceinte de la Fashion-Week à Berlin et qui cherchait à contacter d’urgence le Commandant pour l’informer d’un problème inattendu… A suivre

 

(1) Nous publierons bientôt dans ces pages des extraits du récit autobiographique signé Chang-Tal : 'Frissons bienfaisants & Minitel Rose'. 

 

(2) Contrairement au scolopendre amorphe, la position du limaçon calfeutré nécessite l'utilisation d'une chaise anthropomorphe. Voir ICI 

 

(3) Les zones érogènes peuvent varier selon les individus. Chez Chang-Tal la rotule gauche a toujours été le centre de sensations épicritiques très intenses.

 

(4) La hantise d'une rupture de stock en côtes de bœuf a récemment provoqué chez Triac (Thyristor) des convulsions comparables à celles d'un héroïnomane en état de manque.  

 

(5) Le Spatiokopeck est devenu la monnaie universelle en 2064. Sa valeur a été calculée à l'aide de la formule suivante : kpk(n) = (£/µ+€-1)(2¥+1) / Ω*6

 

(6) Dans le cas particulier de la dualité de cette situation intrinsèque, il faut savoir gérer la globalité des actions envisageables de façon très attentive et d’avoir à l'esprit les relations des améliorations futures, et ce, dans une perspective actualisée et non contextuelle.  (7)

 

(7) Je sais, c'est une réflexion en langage d'énarque qui ne veut rien dire mais qui 'colle' parfaitement à l'ambiance déjantée du récit !

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8769488_202010011320432.jpg

Ces pages devraient également vous intéresser :

 

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits

La Ferme de Schoeneck années 50-60

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent...

Initiatives citoyennes

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain

Ecole primaire de Schoeneck

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV

Expressions en Platt

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia !

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale

Clément Keller : sous le signe du poisson

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11)

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki

Em Clémau Sei Footzegge

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général

Schoeneck autrefois...

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps...

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs :

 



18/07/2021
151 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 187 autres membres