NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Pecos-Bill


Le Cow-Boy de légende

Les plumes volaient partout car Pecos Bill les arrachait par poignées. Finalement, les vautours battirent en retraite et le poulain remercia Pecos Bill. Tu es un poulain superbe, s'écria le garçon. Je t'appellerai Mustang et nous ne nous séparerons plus jamais ! 
A partir de ce jour, Pecos Bill et son poulain galopèrent ensemble dans le désert. Les années passèrent et Mustang devint un cheval extraordinaire, plus fort et plus rapide que tous les autres... 
Pecos Bill avait grandi et était devenu un homme. Il était célèbre pour ses exploits dans toute la région. On disait de lui qu'il pouvait lancer vingt lassos à la fois avec une seule main et qu’il réussissait à tuer un moustique à six kilomètres de distance et terrasser un bison en quelques secondes. La légende de Pecos Bill avait traversé l'Ouest, et gagné les frontières nord et sud du pays. Un jour, un terrible cyclone se déchaîna sur le pays. Il aurait détruit toutes les maisons et toutes les récoltes si Pecos Bill n'était pas intervenu. Pecos Bill jeta Mustang à la poursuite de la tornade, et lança son lasso. Il attrapa le cyclone et le conduisit jusqu'à la mer, où il s'abattit sans faire aucun dégât…. 
Une autre fois, Pecos Bill put sauver la vie aux habitants de son pays. Il ne pleuvait plus depuis des mois, et tout le monde, bêtes et gens, allaient mourir de soif. Pecos Bill galopa jusqu'à la frontière du Texas, lança son lasso, et attrapa un énorme nuage. Mustang le tira vers lui et la pluie tomba si fort que les rivières inondèrent un grand creux qu l'on baptisa : Golfe du Mexique. Cette fois encore, les gens furent sauvés, et l'herbe se remit à pousser. 
Cow Boy mythique jailli de l’imaginaire des conteurs anonymes du sud-ouest américain, Bill était le plus jeune des 18 enfants d’un pionnier du Texas quand il fut ‘perdu’ lors de la traversée du fleuve Pecos.
Elevé par des coyotes, Pecos Bill retourna vers la civilisation et devint tour à tour chasseur de buffle, Cow Boy, poseur de rails aux chemins de fer et ouvrier dans les champs de pétrole. Il chevaucha des lions et des tornades, inventa le lasso, le fer à marquer le bétail et les ballades country.
En europe, ce stéréotype du héros courageux, ingénieux téméraire et sentimental du sud-ouest américain fût repris en 1949  par le scénariste Guido Martina et le dessinateur Pier Luigi De Vita.
En 1956, la série passe chez Alpe dessinée par Gamba, puis en 1960 chez Torelli et en 1964 chez Bonato sous le crayon de Cimpellin.
La série  a été publiée non seulement par l’éditeur Sagédition dans AVENTURES DE PECOS BILL, MONTY, JIM TAUREAU, mais aussi par Aventures et Voyages dans TIPI et ROCAMBOLE et encore par Jeunesse et Vacances dans un petit format qui a duré 25 numéros.
En France, Pecos Bill chevauche Cyclone, son fidèle mustang en compagnie de Davy Crockett et Calamity Jane, ses compagnons de route et même parfois de Kora, une louve. Arborant des franges géantes sur son pantalon, Pecos Bill passe son temps à sauver la veuve et l'orphelin tandis que Davy Crockett apporte une touche d'humour et Calamity Jane, une voleuse repentie, la touche féminine dans ce monde exclusivement macho qu’est l’ouest sauvage.
Quelques anecdotes
Pecos Bill était, selon la légende, le cow-boy par excellence du sud-ouest américain. Tout ce qu’un cow-boy était en mesure de faire, Pecos Bill le faisait mieux. et enseignait aux autres comment ‘mieux faire’. 
Les aventures du légendaire cow-boy commencent alors qu’il est encore un enfant en bas âge. Ses parents, décidant que le Texas était trop petit pour eux, chargent leur grande famille (18 enfants !) sur un chariot et se dirigent vers l'ouest. Lors de la traversée du fleuve Pecos, le chariot heurte un rocher et bébé Bill tombe hors du chariot et se retrouve dans l'eau. Heureusement, un couple de coyotes élèvent le bébé comme s’il était le leur.
Dans la plupart des versions de cette légende, Pecos Bill ne revoit jamais sa famille, sauf dans une seule version dans laquelle il chevauche un cyclone en Californie, où il retrouve sa famille perdue et vit dans le bonheur à leur côté.
Différents épisodes le montrent dans l’exécution de ses prouesses de ‘plus grand cow-boy de tous les temps’. Dans une des histoires il revient en ville chevauchant un puma (parce qu'il n’avait pas de cheval). Dans d’autres épisodes, il est attaqué par serpent à sonnettes d’une longueur de 25 pieds qu’il  réussit à apprivoiser et à transformer en lasso ! 
Un autre personnage figurant dans les légendes de Pecos Bill est celui de Slue-Foot Sue, une fille possédant la force de dix hommes. Dans certaines histoires ils se marient, alors que dans d'autres, ils restent d’éternels amoureux.
Dans diverses versions de la légende, Slue-Foot Sue est jeté de son propre cheval, dans d’autres du cheval de Pecos Bill's. Quand elle tombe à terre, elle rebondit jusqu’à la lune. La légende raconte d’ailleurs que chaque fois que vous entendez un coyote hurler, c’est Pecos Bill qui hurle de désespoir son amour perdu.
Bibliographie
Mody C. Boatright, Tall Tales from Texas (Dallas: Southwest Press, 1934). Charles E. Brown, Cowboy Tales : Pecos Bill, Tall Yarns of the Mighty Hero of the American Cattle Trails and Ranches; Other Cowboy Stuff (Madison, Wisconsin, 1929). Ariane Dewey, Pecos Bill (New York: Greenwillow, 1983). 
Harold W. Felton, New Tall Tales of Pecos Bill (Englewood Cliffs, New Jersey: Prentice-Hall, 1958). Edward Synnott O'Reilly, Pecos Bill (New York: Ridgway, 1935). 
 
Clip : dessin animé racontant la légende de Pecos-Bill
 

10/02/2016
1 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser