NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Petite histoire de la Lorraine

Vème siècle avant JC : 4 tribus gauloises occupent la Lorraine qui n'est alors qu'une vaste forêt marécageuse : les Trévires au Nord, les Médiomatriques dans la Basse-Moselle, les Leuques dans la Haute-Moselle et les Verdunois dans la région de la Meuse.

50-52 avant JC : conquête de la Gaule par les romains. La Lorraine fait partie de la province Gaule Belgique.
A l'époque celtique : la vallée de la Moselle devient un important axe de communication : fondation des villes de Metz (Divodurum), Verdun (Verodunum), Toul (Tullum) ...
Au Vème siècle : des barbares venus de Germanie envahissent l'empire romain. Les francs conquièrent la Gaule Belgique et y fondent le royaume d'Austrasie (1er roi : Thierry, fils de Clovis).
Sous les mérovingiens : la région joue un rôle politique important. En 687, Metz devient la capitale de l'Austrasie, qui s'étend alors de la Champagne aux pays de la Meuse et de la Moselle.
739 : Charles Martel réunifie le royaume des francs qu'il partage en 741 entre ses fils ; l'Austrasie échoue à Carloman. Ce dernier devient moine en 747 et cède ses terres à son frère Pépin le Bref qui reste alors le seul souverain du royaume des Francs. Il fonde la dynastie des carolingiens.
Sous les carolingiens : Charlemagne, puis Louis Ier le Pieux, fils et petit-fils de Pépin le Bref héritent successivement de ce royaume.
843 : par le traité de Verdun, l'ancien empire de Charlemagne est partagé entre les trois fils de Louis Ier. Lothaire Ier reçoit le territoire du centre, « Francia Media« , allant de la Mer du Nord au golfe de Gaète, en passant par la Bourgogne. 
855 : après le décès de Lothaire Ier, ses fils se partagent le royaume ; Lothaire II reçoit le territoire allant de la Mer du Nord aux sources de la Meuse et de la Moselle. Ce royaume est bâptisé du nom de son roi : la Lotharingie ).
870 : Mort de Lothaire II. Le traité de Mersen partage la Lotharingie en Lotharingie Occidentale cédée à Charles II le Chauve et Lotharingie Orientale, cédée à Louis Ier le Germanique, deux frères de Lothaire Ier.
880 : par le traité de Ribemont, Louis II le Jeune, fils de Louis Ier le Germanique reçoit la Lotharingie Occidentale que lui cèdent les petits-fils de son oncle Charles le Chauve.
900-911 : Sous le règne de Louis III l'Enfant, création de duchés nationaux, en particulier, le duché de Lorraine, s'étendant de la Mer du Nord aux sources du Rhin.
919 : la Lorraine est intégrée à la Germanie gouvernée par Henri Ier l'Oiseleur.
959 : la Lorraine, toujours sous l'emprise germanique est divisée en 2 régions : le duché de Haute-Lorraine qui deviendra la Lorraine actuelle et le duché de Basse-Lorraine, comprenant les villes d'Aix-la-Chapelle et de Liège.

1048 : Henri III le Noir, empereur germanique cède le duché de Lorraine à Gérard d'Alsace, 1ère dynastie des ducs héréditaires.

1048-1431 : la maison de Lorraine-Alsace dirige ce duché jusqu'en 1431, date de la mort de Charles II. Sa fille, Isabelle de Lorraine épouse en 1420 René Ier le Bon, comte d'Anjou. Héritant du duché de son beau-père, René Ier devient duc de Lorraine en 1431.
1473 : la maison d'Anjou-Lorraine fait place à la maison de Lorraine-Vaudémont. Le duc René II en sera le premier représentant. 
1473-1477 : suite à l'annexion par Charles le Téméraire, duc de Bourgogne de places fortes lorraines, René II s'allie au roi de France Louis XI pour déjouer les plans du bourguignon. Charles le Téméraire tombe en 1477 à la bataille de Nancy.
1552 : Henri II (roi de France de 1547 à 1559) s'empare des évêchés de Metz, Toul et Verdun.
1633 : Louis XIII prend Nancy. Les suédois, alliés des Francs massacrent et saccagent.
1659 : le traité des Pyrénées rend la Lorraine au duc Charles IV.
1670 : Louis XIV, désireux d'agrandir son royaume, occupe la Lorraine.
1697 : La Lorraine retrouve son indépendance (traité de Ryswick) et est rendue au duc Léopold. Son fils François III (fondateur de la maison des Habsbourg-Lorraine en épousant Marie-Thérèse d'Autriche en 1736), cède ses droits à Stanislas Leszczynski, roi de Pologne, installé à Lunéville, qui contribue à la prospérité industrielle et économique et au rayonnement culturel de son duché.
1766 : à sa mort, la Lorraine devient française par le mariage de sa fille avec Louis XV.
1790 : Division de la Lorraine en quatre départements : Meuse, Vosges, Moselle et Meurthe.
19ème siècle : la Lorraine connaît un essor industriel grâce à la famille de Wendel (Hayange) qui permettra à la sidérurgie et à la production charbonnière lorraine de se hisser au premier plan. 
1871 : l'Alsace et la Moselle deviennent territoires allemands.
1919 :  Le traité de Versailles, rend la Lorraine à la France.
1940 : la Lorraine est une fois de plus annexée par l'Allemagne et devra attendre la Libération en 1944 pour redevenir une région française.

 

 

LE PLATT

 

 

Le francique lorrain (Platt) est le nom donné à l'ensemble des dialectes franciques (francique rhénan de Lorraine, francique mosellan, francique luxembourgeois) parlés dans la partie de la Lorraine (France) traditionnellement appelée la Lorraine allemande. Vous trouverez ci-dessous quelques expressions en francique avec leur traduction en français. Ces traductions ne sont pas littérales mais donnent simplement une idée du sens général de la phrase. Une traduction littérale n'aurait la plupart du temps aucun sens :

Exemple : Ich Glabb du haschsse nimme all ! (t'es pas net !) se traduirait mot à mot par : je crois que tu ne les a plus tous, ce qui ne veut plus rien dire !

Pour le plaisir j'ai rajouté la traduction littérale (en bleu) sous les locutions les plus originales.

 

Frässe wie e Birschde Bìnner

Ils mangent comme des affamés

Ils bouffent comme des fabricants de brosses !

Du gecht ma uff de Wegga !

Tu m'énerves !

Tu me marches sur le réveil !

Heit hachte awa wieda Broond !

T'as à nouveau soif aujourd'hui !

Aujourd'hui t'as de nouveau un incendie !

Footz nit so viel !

Ne bavardes pas tellement !

Veschiss da nur nid's Hämd ! 

Ne te fatigues surtout pas de trop !

Ne te chie pas dans la chemise !

Das chèsst jo de gonze Daa

Elle se promène toute la journée
Wass där doo nidd im Kopp hadd, hadda im Aasch !
Ce qu'il n'a pas dans la tête, il l'a dans le c.. 

Der doo hat awa trek om chdegge

Celui-là a des trucs à se reprocher

Celui-là a quand-même de la saleté au bâton !

Du konncht doch nit Emool E minut ruich bleiwe...

Tu ne peux pas la fermer une minute...

Iss da widda a lauss iwa die Lewa gelaaf ?

T'as de nouveau été contrarié ?

Est ce que qu'un pou t'as à nouveau marché à travers le foie ?

Ich glaab du hacht faya om aasch !

Je crois que tu as le feu au c...

Mach awa kenn doumhädde !

Ne fait pas de bêtises !

Der iss doch mit allem wassa geweecht noua nit mit waïwassa !

Il est capable de tout sauf du meilleur !

Il est lavé avec toutes les eaux sauf avec de l'eau bénite !

Där doo hat all Firds im Kopp, awwa lehre dudda nidd ! 
Celui-ci n'a que des bétises en tête et ne travaille pas à l'école !

Celui-ci a tous les pets en tête mais apprendre il ne le fait pas !

Hall dei Klapp (oder dei Schniss) !

Ferme ta gueule !

Der leid Jo onn grosswoohn !

Il a la folie des grandeurs !

Dänne ìhr Mädel had aa de Oonschdond mimm schaumleffel gefräss !

Leur fille n'a pas de savoir-vivre !

Leur fille a bouffé le savoir-vivre avec l'écumoire !

Du bicht E richdicha Deiwel !

T'es un vrai diable !

Ei hall doch emool dei dummi Schniss ! 
Mais ferme donc ta grande (bête) gueule ! 

Do hachdde dich awa nit oumgebroung !

Là, tu t'es pas foulé !

Là tu ne t'es pas suicidé !
Die zwei doo die honn schuwidda de Deiwel im Ponns !
Ces deux là ont de nouveau le diable au corps ! Du bicht awa glat wie E aal !

T'en à rien à foutre !

Du konnsch ma de Buggel ruffgrawele (oder runna rudsche) !

Mais fiche moi donc la paix !

Tu peux me grimper sur le dos !
Olägg doch die Katz omm Äsch !
Oh la vache ! (Intraduisible !)  

Oh, lèche donc le c... au chat !
Bei demm muschdde uffpasse : der headd die Flee furdse !
Prend garde à lui, il entend tout !

Chez lui tu dois faire attention, il entend péter les poux !
Ich glaab du hascht se nimme all !
As-tu perdu la raison ?

Je crois que tu ne les a plus tous !
Hear jetz awa uff mit deinem dumschwätze ! 

Arrête de raconter des bétises !
Du willschd midde Grosse säsche, doch krischt midde Kläne nid emool s'Bän hoch! 
Tu veux pisser avec les grands mais tu n'arrives pas à lever la jambe avec les petits !

Die doo driwe sinn uff's Geld wie de Deiwel uff die aam Seel !

Ils courent après l'argent comme le diable derrière une pauvre âme !
Der doo had's fauschd digg hinna de Ohre ! 
Celui là en a gros derrière les oreilles !
Gäll, doo marschdde Aue wie e Glugg  wonns dimmeld !
Tu as l'air étonné (Comme une poule quand gronde le tonnerre)!  
Ei Joo, die holle's aa vunn de Lewänndiche ! 
Ils prennent à chacun ce qu'ils peuvent

Eh oui, ils le prennent même des vivants !  

Du haschtt E riss in de schissel

Tu as une fêlure dans la cuvette !

Du haschtt die schubbladd duiennonner

Tu as le tiroir en désordre !

Bei dir Piepsts iaientwo

Il y a un truc qui va pas chez toi !
Chez toi ça siffle quelque part !

Bich Du awer E drecksack

T'es vraiment un sale type !
T'es vraiment un sac sale !

Du Hascht E leewe wie E Watz !

Tu as une vie de pacha !

Ich menn du haschtt E knall !

Je crois que tu n'est pas net !
Je crois que tu as une explosion !

Feflixt unn zugenäht !

Enfer et damnation !
Reprisé et recousu !

Ich Glabb du haschsse nimme all !

T'es pas net !
Je crois que tu ne les a plus tous !
Pass Uff unn schigg dich, gell ?
Fais attention et sois sage !

Der mennt aach wunnerschd, wassa  wär !

Il se croit au-dessus des autres !

Alleh donn, bis morje uff de Gruub !

A demain à la mine !

Auatsch! Ich honn ma uff de Daume gekloppt.

Aie ! Je me suis tapé sur le doigt !

Der straht wie E butzlumpe !

Il rayonne de plaisir !
Il étincelle comme une serpillère !

Hear uff mit dem Ballaawa !

Arrête de faire du bruit !

Luh Mool, der hat die Bux petsch nass !

Regarde, son pantalon est mouillé !

Jetz honn Ich awa die Flemm, ich geh Hemm !

J'en ai marre, je rentre chez moi !

O leck, hann ich die Freck !

Oh la la, je suis enrhumé !

Zieh hosetrajer on das die Bux nit rutscht !

Mets des bretelles pour éviter que ton pantalon ne glisse !

Heit owed gebb’s Gekweelde unn Hering…

Ce soir nous mangeons des pommes de terre en robe des champs avec des harengs !

Gebb dem kind doch E mool E Guddzie…
Donne un bonbon à cet enfant !

De Schan Lucien hatt bei de Baadeweadda geschafft.

Jean-Lucien travaillait aux bains-douches.

Ich tapp Dir in die Hupp !
Je vais te mettre mon pied au c...

Ich honn uffem Maark e Kopp Kappes kaaf

J'ai acheté une tête de choux au marché

Mach emol Dei Nischdele zu sunscht fallschde noch uf die schniss !

Ferme tes lacets sinon tu vas te casser la figure !

Mach de Riddo zu, mir hucke jo midde uff de Strooss !

Tire les rideaux on a l'impression d'être au milieu de la rue !

Der hatt’s bei mir noch im Salz leihe…

Je lui garde un chien de ma chienne...

Il les a encore couché dans le sel chez moi !

Schträl Dich emol! Du bischd jo gonz schtruwweldisch !

Repeigne toi, tu es tout ébouriffé !

Dem gehert E mohl kräffdisch in de Hinnere getappt !

Il mériterait qu'on lui botte les fesses !

De Obba hatt beim Esse schuwidder alles versuddelt !

Grand-père a à nouveau tout renversé en mangeant !

Ich hoon die Kurv nitt kritt unn bin widder E Boohm gefahr

J'ai raté le virage et percuté un arbre !

De Obba is bei de Dokder gong, weil er nohm Esse immer kotze muss…

Grand-père est allé chez le médecin car il vomissait toujours après le repas...

Do homma awa schnell die Platt gebutzt !
On s'est enfui rapidement !
On a vite nettoyé le plateau !

Besser ma hatt ebbes, was ma nidd braucht als ma ebbes braucht was ma nidd hatt !

Vaut mieux avoir un truc dont on n'a pas besoin que d'avoir besoin d'un truc qu'on n'a pas !

Wenn Frangkreisch nidd wär, wär Scheenegge om Meer !

S'il n'y avait pas la France, Schoeneck serait au bord de la mer !

Jetzt bischdde geweescht un gestrählt !

Te voilà fin prêt !

Maintenant tu es lavé et peigné !

Der hört die Flee huschde uns Grass wachse…

Il entend tout...

Il entend tousser les poux et l'herbe pousser !

Geh häm un saa du wärscht doo gewän !

Rentre chez toi et dit leurs que tu y étais !

Das iss gehupst wie gesprung !
Cela revient au même !
C'est sautiller comme sauter !
Mach da E knibbel ins Sackdurr !

Fais-toi un noeud dans le mouchoir !

Wenn das schddimt fress ich E bäse !

Si c'est vrai, je bouffe un balai !

Mucht mit mir nit de Flabbes mache !
Ne me prends pas pour un c...

 

 

PROVERBES & DICTONS

 

Messer Gavvel scheer un licht, Sin fa kleene kinner nichts !

Les couteaux, les fourchettes et la lumière (l'électricité) ne sont rien pour les petits enfants!

Mit geduld un Sputz Fongt ma ah e Wutz ! 

Avec de la patience et beaucoup de salive on peut attraper un cochon!

Haschde Dorschd, beiß in de Worschd; Hasche Hunger, beiß in die Gummer.

Si t'as soif, mords dans la saucisse, si t'as faim, mords dans le cornichon (?)

Wenn isch voll bin, siehd's jeder, awwer wenn isch Durschd honn, siehd's kenner. 
Quand je suis ivre, chacun le remarque mais lorsque j'ai soif personne ne s'en aperçoit...

 

 

COMPTINES ET CHANSONS :

 

Hoppla Hoppla Reider

Hoppla Hoppla ReiderWenn er fallt do Schreit er

Fallt er in de Graave
Holenne die Raawe,
Fallt er in de Sumpf…
Donn macht des Reiter  Bumms !
Volksmund

 

Schutzengel (P. Michels)

Schutzengel, bischde do ?

Ich gehn d'r ah heit noh.

Fihr mich wohin de willschd,
Ich herr es wonn de schillschd.
Ich siehn dich nitt gär hiele,

Derwillich ruhe, schaff un spiele.
Un wies m'r heit vill nedde leit un Sache,
Wo ich mitt schwätze, lächle konn un lache !

 

Umsonscht

Di Katz is in de Brunne gefall,

Ich honn se herre blumbe.
E johr long isch's verbott fa all
Das wasser do se bumbe.

 

S' Kwetsche Kuuche Lied

Kwetsche Kuure ess ich geer…

Bei de Oma in de Kich
Sitze zwei Amerikooner
Die Spiele meiner Oma on de…
Kwetsche Kuure ess ich geer…

 

Unser Oma faad modorrad

Unser Oma faad Modorrad 

Ohne Lengschtong ohne licht,
Unn der Schutzmonn onn de Eck 
Der seht die Aldde Charddel nicht
Holla Hi, Holla Ho…

 

 

ANECDOTES

 

Soo war's Doomols…
En ce temps là...

Di Moome vezeelt's uns oft, doomols, wie se noch e junges Mädde waa, do war's noch scheen gemitlisch in unserem dorf… Do hat's noch kenn Télé unn kenn Magnétoscope genn. Die leit ware stolz wenn'se e einfacher Radio gahat hoon ! Jede Sunnda sinn se middem Babbe unn mit de Moome spatziere gong. Sie sinn donn Zefuss durch Wald unn Wies bis uff die Kreitzkappell gelaaf. Ja, obwohl die leit viel mee geschaft honn wie äweil, honn se sich Zeit gehol fa se läwe, heit schwätze se kaum noch mittenänner !
Die welt hat sich halt viel se schnell geännert unn mir sinn warscheinlich semwer e bissie droon schuld !
Maman nous raconte souvent qu'à l'époque, quand elle était encore une jeune fille, il faisait bon vivre dans notre village…
En ce temps là, il n'y avait ni télé ni magnétoscope. Les gens étaient fiers lorsqu'ils possédaient un simple poste de radio ! 
Tous les dimanches, ils partaient avec papa et maman en promenade. Ils partaient à pied et marchaient à travers bois et prés jusqu'à la chapelle du Creutzberg. Oui, les gens travaillaient plus qu'aujourd'hui, mais ils prenaient le temps de vivre. Aujourd'hui ils ne se parlent même plus ! Si le monde s'est transformé malheureusement bien trop vite, nous y sommes certainement pour quelque chose ! 

 

Omm scheenschde fa uns Kinner war's immer um die Weinachtzeit… Unna'm Chrischtboom hat's Kripsche gestonn unn in de gonz Wohnung hat's so rischdisch noo Weinachte geroch. Unsere Eldere honn meischdens schunn e paar Wurre vor de Feierdaa middem Weinachts Gebäck oongefong… Mir honn 'Zuggadinges' dezu gesaat. Bei uns hat's Spritzgebacktes, Makroone, Zimtwaffele unn ausgestochenes genn. De Babbe hat de Deech ausgestoch, die Moome hat gebackt unn mir hon omm liebschdde's 'Zuggadinges' warm ausem Baggoowe gess…

La plus belle période de l'année pour nous les enfant était noël… Sous le sapin était posée la creche et cela sentait noël dans toute la maison. Nos parents confectionnaient, en général quelques semaines avant les fêtes, les gâteaux de noël. Nous appelions ces biscuits des 'sucreries'. Chez nous, on faisait des Spritz, des Macarons, des Gaufrettes à la canelle et des biscuits découpés à l'aide de formes dans la pâte. Papa découpait la pâte, maman enfournait et nous, nous mangions de préférence les biscuits tout chauds sortis du four...   

Uf'm Furbacher Maakt doo war e Bauer der hat immer soo scheener Kabbes unn soo scheener Wiaching vekaaf… 

Das war awer fa uns meischdenn ze daier… Mir honn unser Gemiss selwa in unserem Gaade geplonzt, unn unsere Tomadde hoon noch soo richdisch no Tomadde geschmakt…

Au marché à Forbach, il y avait un paysan qui vendait toujours de beaux choux… Mais c'était trop cher pour nous aussi nous plantions  nous-même la plupart de nos légumes dans notre jardin et nos tomates avaient encore véritablement le goût de tomates...

  

OUVRAGES REGIONAUX

 

NORBERT BECKER

Afin de raviver quelques souvenirs d'enfance, Norbert Becker, originaire d' Etzling, a tenté de dresser une sorte d'état des lieux du 'Platt' dans le "Steinart", cette région regroupant une vingtaine de communes situées entre Forbach et Sarreguemines.

Pourquoi ce choix ? Tout simplement parce qu'on y parle -à quelques variantes près- le dialecte qu'il a pratiqué durant son enfance, notamment avec ses grands-parents. Mais il y a également un certain nombre d'exemples d'autres parlers franciques (prononciation plus Freymingeoise avec les Schaukelperd, du Bitcherland ou avec Raymond Colling, etc.) 
Norbert s'est rendu dans chacune des communes en question à la recherche des dernières manifestations et activités où s'exprime encore le Platt (théâtre, crécelleurs, chansons, sketchs, sobriquets, café klatch, traditions culinaires, après-midi récréatifs des seniors etc.).
En une centaine de pages, il a repris les différents thèmes des traditions culinaires, du carnaval, du théâtre en Platt, des crécelleurs, du Platt à la mine, de la poésie, des chansons, de l'humour (expressions imagées, insultes, blagues etc.). 
L'ouvrage est accompagné d'un CD de 53 titres (dont Kohlechip Blues, de Clément Keller que vous pouvez écouter dans sa version originale en bas de page). Les titres sont également constitués d'enregistrements que l'auteur a réalisé lui-même à Etzling ou qu'il a emprunté aux nombreux auteurs ou interprètes locaux qu'il a eu la chance de rencontrer. Ainsi on peut entendre ces œuvres en Platt (chansons, poésies, textes récités, comptines, blagues) et en retrouver les paroles en dialecte, avec traduction, dans le livre. 
Pour les personnes qui n'ont pas la possibilité de se déplacer jusqu'à un point de vente (dont le syndicat d'initiative de Forbach et de Sarreguemines) Norbert Becker peut procéder à des envois moyennant une participation de 3 € pour le port. Il lui arrive également de passer au domicile des personnes qui habitent dans le secteur.

 

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_5470396_201602112144171.gif

La Presse en parle...

Un troisième ouvrage pour Norbert Becker avec Le Platt existe, je l'ai rencontré.

Ses premiers mots en platt, Norbert Becker les a prononcés avec ses grands-parents, dans le domicile familial à Etzling. 
« Eux ne s'exprimaient que dans cette langue. J'ai encore en tête des comptines que ma grand-mère me chantait. C'est quelque chose qui m'a beaucoup marqué ».

Alors forcément, en se replongeant dans l'histoire familiale, à l'occasion de l'écriture de son premier livre, « Mon village de 1925 à 1945, souvenirs d'une villageoise d'Etzling », c'est avec une certaine nostalgie que l'écrivain s'est remémoré certains moments de son enfance. 
Des souvenirs avec le platt pour fond sonore. Avec son nouvel ouvrage, le 3e à son actif, Norbert Becker rend donc hommage à la langue qui a bercé son plus jeune âge mais qui, aujourd'hui, tend à disparaître. A son grand regret.

« Le Platt se perdra tôt ou tard. Ce n'est pas enseigné à l'école. Il n'y a plus de réelle transmission de cette langue », constate l'écrivain, major de la police aux frontières à la retraite. Son livre est d'abord un état des lieux du platt, plus spécifiquement dans le Steinart, région regroupant une vingtaine de communes situées entre Forbach et Sarreguemines,

« Le but, c'est de montrer ce qui existe encore et d'indiquer aux lecteurs, où rencontrer le platt. Je suis parti à la recherche des dernières manifestations et activités où s'exprime encore cette langue. Par exemple, à Sarreguemines, il existe un festival de Platt. Des émissions à la radio et à la télévision y sont également consacrées. »
Une langue orale
Sur son chemin, Norbert Becker a croisé nombre de poètes, écrivains, troupes de théâtres -ils sont une cinquantaine encore à se produire sur les planches- qui ont choisi d'exprimer leur art à travers le platt. Dans son ouvrage sont ainsi rassemblés différents textes puisés au fil de ses rencontres.
« J'ai mis des poèmes, des chansons, des recettes de cuisine, mais également des pièces de théâtre. Tout est traduit en français. Je cite également une cinquantaine d'expressions imagées comme par exemple : "Das hat Holz vor de Dier ". Traduit littéralement, cela donnerait "Elle a du bois devant la porte", une élégante façon de dire qu'une jeune femme a une poitrine opulente !
Autre particularité : le livre, composé d'une centaine de pages, est accompagné d'un CD de 53 titres, constitué de pièces que Norbert Becker a enregistrées lui-même à Etzling, ou qu'il a empruntées aux auteurs et interprètes rencontrés.

« Avec le platt, tout est une question de sonorité. C'est une langue orale qui diffère selon l'endroit où on le parle. D'où l'intérêt de proposer un CD avec le livre. »

Ouvrage disponible au prix de 15€ chez Norbert Becker, 3 rue de l'église à Diffenbach-lès-Puttelange, Tél. 03 87 02 61 42, chez René Dalhem, 7 rue de Spicheren à Etzling, et dans les librairies et syndicats d'initiative de Forbach et de Sarreguemines. Article et photo parus dans le républicain Lorrain du 24/12/2011 © RL 2012

 

 

RAYMOND ENGELBREIT

Raymond ENGELBREIT, ancien professeur au collège Robert Schuman de Behren, historien local, est l’auteur de nombreux ouvrages généalogiques (Schœneck, Verrerie-Sophie, Stiring Wendel, Oeting) souvent complétés d'utiles mises au point historiques.

Retrouvailles

Généalogie des habitants du district de Forbach

Édition : R. Engelbreit , 1982

La Verrerie Raspiller, 1780-1882

Description matérielle : 59 p.

Description : En appendice, choix de documents en français et en allemand.
Édition : R. Engelbreit , 1982

Schœneck et ses habitants, de 1716 à 1900

Description matérielle : 368 p.

Édition : [Schoeneck] : [R. Engelbreit] , 1986
Oeting et ses habitants de 1690 à 1900
Description matérielle : 336 p.
Description : Note : Bibliogr. p. 335-336
Édition : R. Engelbreit , 1989

Les ouvriers des forges de Stiring-Wendel de 1848 à 1900

Description matérielle : 429 p.

Édition : R. Engelbreit , 1990

La Verrerie-Sophie et ses habitants de 1718 à 1848

Description matérielle : 328 p.

Description : Note : Bibliogr., 4 p.

Édition : R. Engelbreit , 1990

La communauté juive de Forbach

D'après les actes de l'état civil (1790 à 1900)

Description matérielle : 175 p.

Description : Note : Bibliogr., 1 p. Index

Édition : R. Engelbreit , 1993

Les registres paroissiaux racontent l'histoire des familles de Forbach

Tome I ; Ancien régime

Description matérielle : 384 p.
Description : Note : Autre forme du titre : "Forbach". - Bibliogr. p. 381. Index
Édition : [Schoeneck] : R. Engelbreit , 1997

Le drame de l'équipage du Ginger, 26 août 1944

Description matérielle : 88 p.

Description : Note : Textes en français, anglais et allemand

Édition : R. Engelbreit, 1998

Les registres de l'État-civil restituent l'histoire des familles de Forbach

Tome 2 de 1789 à 1870

Description matérielle : 582 p.

Description : Note : Autre forme du titre : "Forbach". - En appendice, choix de documents. - Bibliogr. p. 581. Index

Édition : R. Engelbreit , 2000

 

Ci-dessous, à titre documentaire, le Blues du charbon de C. Keller en version française et en Platt 




   

Ces pages devraient également vous intéresser :

Clément Keller : récits & souvenirs

Clément Keller : le CD Anthologie

Schoeneck de A à Z

BD des années 50-60

La Mine

Nos ami(e)s racontent

Je vous parle d’un temps

Nos années 60

Parlez-nous de vous

Programme TV & Humour

Tous les diaporamas Nostalgia 

 



24/03/2016
126 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres