NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Clément Keller : Le retour des Brabeks (6)

Nous sommes (toujours et encore !) en 2064 et des brouettes. Le monde a bien changé et une équipe composée de savants, de techniciens et de personnages hors du commun a été mise sur pied pour partir à bord du vaisseau C-DLADOB vers les confins de notre galaxie  afin de retrouver les traces d'origine de la civilisation humaine localisée sur la planète Manflou. 

Le but de cette expédition, sponsorisée par le groupe Nauss-Talgia, leader incontesté du Blog tri-dimensionnel L.R.E.M. (Lassant, Ringard, Enervant & Mytho), consiste à récupérer les gènes d'origine de l'espèce humaine afin de les réimplanter dans l'ADN des dirigeants de notre planète pour leur redonner sagesse, intelligence et un sens aigu de la réflexion.

Bref, une mission que l'on pourrait d'ores et déjà qualifier d'impossible. C. Keller

 

astrocafe.gif

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

 

EPISODE 1 - EPISODE 2 - EPISODE 3 - EPISODE 4 - EPISODE 5 - EPISODE 7

EPISODE 8 - EPISODE 9 -  EPISODE 10 - EPISODE 11 - EPISODE 12 - EPISODE 13

EPISODE 14 - EPISODE 15

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

 

La cafetière en Gloutex (1) à moitié démontée sous le bras, l’Ayfonne qu'il venait de réparer dans la main, Triac se dirigeait avec un large sourire vers le poste de commandement où Tifris était encore en plein sommeil.

Langoureusement couché dans son hamac, un sourire béat sur les lèvres, le Commandant rêvait…

Il rêvait d’un équipage modèle où chacun était à son poste et maîtrisait sa fonction, il rêvait d’un vaisseau spatial dans lequel tout ronronnait, sans une seule fausse note…

Il rêvait d’un second qui ne casserait rien et à qui il pouvait déléguer ses pouvoirs sans arrière-pensée sachant que le travail serait mené à bien…

Il rêvait… Jusqu’au moment où Triac fit irruption dans le poste de pilotage et resta accroché au levier de commande du dérivateur monolithique ce qui eut comme effet immédiat d’enclencher une des tuyères latérale et de faire tanguer le vaisseau sur son axe faisant tomber du hamac le commandant qui se réveilla brusquement sans comprendre ce qui lui arrivait…

- Voici votre Commandant, mon Ayfonne, je l’ai réparé ! Non, je voulais dire voici votre Ayfonne, mon Commandant, je l’ai réparé !

Tifris se leva péniblement, se massa pendant un instant la nuque et regarda d’un air soupçonneux le boitier recouvert de Scotch que son second lui tendait fièrement…

En pluche il marse ! Pardon, en plus il marche mon bon Commandant !

Au même moment la sonnerie de l'appareil bricolé retentit sur l’air de ‘Tiens voilà du boudin’ et Tifris comprit de suite que l'appel venait du Grand Régisseur en personne…

Il décolla du bout de l’ongle le ruban adhésif qui masquait l’icône permettant de décrocher et fit signe à Triac de prendre place…

Que puis-je faire pour vous mon cher Frolande ?

J’essaye depuis ce matin de vous contacter sans succès… C’est quoi ce cirque ? Vous avez décidé de ne plus répondre ?

Oh non mon cher Frolande… Nous avons eu un léger problème technique que mon second, Triac a magistralement résolu…

- Je vous informe que l’opération C-PANOU que nous avions prévue est annulée pour raison majeure... Notre grand coordonnateur remarquable Mâh-Kron vient d’être infecté par le virus de la Pécole (2) et a été mis à l’isolement dans la résidence du réverbère. Il ne pourra plus de ce fait superviser l’opération… Veuillez prendre les mesures nécessaires à bord du vaisseau et reportez cette manœuvre à plus tard, je vous ferai parvenir des consignes plus précises incessamment. Considérez que ceci est un ordre Tifris !

Merci mon bon Régisseur… Merci beaucoup pour votre aimable bienveillance, je m'incline avec déférence à vos exigences malgré mon arthrose et vous prie de…

Il n’eût pas le temps de terminer sa phrase, Frolande Ansoy avait déjà raccroché…   

Pendant que Tifris et Triac commentaient la décision du grand Régisseur et s’apprêtaient à mettre en place les mesures nécessaires, seule dans son bureau capitonné, France Ouaze était affairée au décodage des données de synthèse concernant la santé mentale de l’équipage fournies par l’ordinateur central.

Suite aux nombreux ‘ratés’ de ces dernières semaines, le logiciel d'intelligence artificielle du bien-être individuel avait déterminé que la côte d’alerte était atteinte et qu’une I.V.G. (Intervention de Vaccination Générale) de tout l’équipage contre l’irrationalité ambiante devenait absolument nécessaire.

C’était la première fois pendant la mission que ce Process (3) allait être mis en œuvre et, dans ce cas de figure, il incombait à France Ouaze de faire équipe avec son confrère Bloc le Rek afin d’assurer le succès de cette opération de grande envergure.

France Ouaze entra le code de déverrouillage du compartiment isotherme sécurisé situé sous son bureau. La porte blindée fixée sur des vérins coprolithes (4) s’ouvrit dans un chuintement feutré et France Ouaze se saisit du manuel dans lequel la procédure était décrite dans les moindres détails.

En plus des doses de vaccin, le compartiment renfermait également une dizaine d'énormes boites de pain d'épice de Nuremberg étiquetées 'Récompenses' que France Ouaze entassa avec précautions dans un coin de son bureau.

Suivant scrupuleusement les consignes, elle imprima aussitôt 60 affichettes auto adhésives grand format ainsi que 60 Flyers qu'elle allait faire distribuer à tout le personnel par Vincent Douitche. Elle savait que ce dernier embarquait lors de chaque mission son antique vélo jaune de la poste avec sacoches, vestige du temps lointain où il était encore facteur occasionnel à Schoeneck, village transformé depuis en centre de contrôle spatial et elle le croisait régulièrement pendant qu'il s'entrainait en slalomant dans les couloirs du vaisseau.

France Ouaze vérifia une dernière fois la Check-List puis quitta son bureau en trombe pour aller placarder les affiches aux endroits stratégiques du vaisseau comme l'exigeait la procédure...

facteurvinc.jpg

 

Lorsque Tifris et Triac se retrouvèrent dans le couloir principal, leurs regards furent de suite attiré par un rassemblement devant la porte des W.C. de l’étage 6.

Plusieurs des membres de l’équipage étaient en grande discussion devant les affiches placardées sur les portes du compartiment d’aisance.

Et en plus on aura droit à du pain d’épice, c’est génial, je vais essayer de me faire vacciner 2 fois ! dit en riant Chang-Tal.

Super ton idée mamour... Si tu veux, je me ferai piquer plusieurs fois et je t'offrirai mon pain d'épice ! rétorqua Ted Oupty. Donne moi ta menotte ma douce Chang-Chang, on va se dépêcher pour essayer d’être parmi les premiers !

Chang-Tal ne répondit pas et se contenta de lancer à Ted un rictus qui ressemblait vaguement à un sourire crispé...

Toujours suivi par Triac, Tifris s’approcha de l’affiche et ne put retenir un juron en lisant le texte signé de la main de France Ouaze.

Carabistouille ! Encore une initiative générée par l’ordinateur central sans que j’en sois informé ! Suis-moi Triac, on va de ce pas chez France Ouaze pour tirer les choses au clair !

Triac se surprit à sourire car la réflexion de son chef lui rappelait une vieille blague dans laquelle un client se présentait à l’étude d’un notaire et dit à la secrétaire qu’il voulait absolument tirer les choses au clair et la secrétaire de répondre naïvement que ce dernier était de sortie (5) ! Tifris se retourna, vit le visage hilare de Triac et hurla :

Arrêtez de rire bêtement Triac et suivez-moi, on n’est pas là pour une partie de rigolade, une vaccination générale c’est du sérieux !

Vous avez picolé ou quoi ? J’espère qu’ils n’ont pas attrapé la Pécole ! (6)

 

chantedaf.jpg
 

Chang-Tal et son Ted Oupty devant les affiches collées par France Ouaze

 

Quand France Ouaze s'attelait à une tâche, le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle la remplissait consciencieusement.

En moins d'une heure elle avait collé la soixantaine d'affiches (7) dans les différents couloirs du vaisseau et se dirigeait maintenant à petits jets de fougniasseur vers le laboratoire du professeur Bloc le Rek pour l’informer personnellement du lancement de l’opération vaccination de l’équipage. Bloc (c'est ainsi que l'appelaient les rares confrères qu'il fréquentait) était connu pour ses sautes d'humeur et pour l'intransigeance qu'il pouvait manifester vis à vis de certains sujets qui lui tenaient à cœur.

Ses recherches solitaires sur la propulsion liée à l'obscurité n'arrangeaient en rien son caractère d'électron libre et il ne participait que du bout des lèvres aux différentes activités scientifiques communes, préférant de loin dépenser son énergie à œuvrer seul dans le noir. 

Afin de pouvoir travailler tranquillement, Bloc le Rek accrochait systématiquement l’affichette ‘Ne pas déranger, cerveau en ébullition’ à la poignée de la porte de son labo et France Ouaze, en fine psychologue savait qu’en le dérangeant, il risquait une fois de plus d'être de mauvaise humeur.

Elle effleura de son index le capteur d’empreintes et aussitôt les premières notes de la marche de Radetzky  retentirent dans l'antre du chercheur…

 

 

La musique originale de la sonnerie de la porte d'entrée du labo de Bloc le Rek

 

Bloc se réveilla brutalement au moment où il était sur le point de trouver un algorithme permettant la transformation instantanée de photons en particules obscures sans aucune perte d’énergie. Il se leva en grommelant rajusta sa toque de fourrure et se dirigea vers la porte…

France Ouaze, quelle bonne surprise, pardonnez-moi, j’étais en plein travail de recherche… Que me vaut ce plaisir et que puis-je faire pour vous ? 

Bizarrement, Bloc respirait le calme et la quiétude et France Ouaze se dit que c’était là le meilleur moment pour lui faire part de la décision prise par l’ordinateur central de procéder à une vaccination générale de l’équipage…

Nous allons procéder demain à une I.V.G. et, comme nos statuts le prévoient, je viens ici pour solliciter votre concours de professionnel de la médecine pour m’aider à mener à bien cette mission…

Bloc le Rek n’en crut pas ses oreilles… Une I.V.G. dans le vaisseau et lui, le défenseur des médecines douces et non intrusives devait y apporter son concours ?

Quoi ? Ça, jamais ! Autant demander à un alcoolique invétéré de se mettre à la tisane ou à Triac d'arrêter de bouffer des côtes de bœuf ! Son regard se durcit, il regarda France Ouaze droit dans les yeux et se contenta de lui répondre tout en enfonçant nerveusement sa toque de fourrure jusque sur les sourcils :

Alors là, vous pouvez vous brosser ! Oser me déranger durant mon travail pour me proposer de collaborer à une telle mascarade !! Vous me décevez France Ouaze, vous me décevez beaucoup, vous la scientifique que j’admirais en secret pour sa pugnacité, son professionnalisme, son dynamisme et, sans vouloir vous choquer, pour la beauté intrinsèque de votre superbe profil de déesse grecque… Je n’ai qu’une réponse à votre requête : NON, NON et NON !  

Bloc tourna les talons et rentra rageur dans son labo en claquant violemment la porte.

 

bloc.jpg

 

Bloc le Rek dans son labo de recherche sur la propulsion générée par l'obscurité.

(Pour faire la photo, la lumière a été allumée sinon on n'y voyait rien !)

 

France Ouaze n’avait pas eu le temps de placer un mot. Elle était désemparée et comptait absolument sur l’aide de Bloc le Rek car elle se voyait mal faire ce travail de Titan toute seule sachant qu’elle devait également s'occuper du transfert par téléportation vers Berlin d’Yves Abyen d'ici quelques jours…

Elle hésita un moment. Fallait-il sonner une nouvelle fois à la porte et essayer de convaincre Bloc ou s’en aller et réfléchir à une autre solution ?

Perplexe, elle resta plongée pendant quelques minutes dans ses pensées et, lorsqu'elle releva la tête, elle vit Tifris et Triac, tous deux manifestement irrités et gesticulants, apparaître au bout du couloir…  A suivre.

 

(1) Si vous lisiez les épisodes précédents, vous sauriez ce qu'est le Gloutex et pourquoi Triac se promène dans le vaisseau avec une cafetière !

(2) La pécole, c'est quand la peau du c.. se décolle ! (Maladie découverte fin 2020 par Yves Abyen)

(3) Anglicisme spécialement rajouté au texte pour énerver ceux qui n'aiment que la langue de Molière et le Platt parlé en Moselle-Est. Et toc !

(4) Oui je sais, celle-là, il fallait oser !

(5) Je suis d'accord, c'est une vieille blague éculée, mais l'occasion était trop belle pour ne pas la placer !

(6) Phrase à lire à voix haute afin de s'imprégner totalement de sa mélodieuse sonorité... 

(7) Dans la hâte, elle a même laissé une faute dans le texte que nos lecteurs découvriront facilement...

 

  https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8769488_202010011320432.jpg

 

Ces pages devraient également vous intéresser : 

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits

La Ferme de Schoeneck années 50-60

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent...

Initiatives citoyennes

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain

Ecole primaire de Schoeneck

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV

Expressions en Platt

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia !

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale

Clément Keller : sous le signe du poisson

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11)

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki

Em Clémau Sei Footzegge

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général

Schoeneck autrefois...

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps... 

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs :

 



24/12/2020
829 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 187 autres membres