NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Clément Keller : Le retour des Brabeks (9)

Nous sommes (toujours et encore !) en 2064 et des brouettes. astrogolf.gif

Le monde a bien changé et une équipe composée de savants, de techniciens et de personnages hors du commun a été mise sur pied pour partir à bord du vaisseau C-DLADOB vers les confins de notre galaxie  afin de retrouver les traces d'origine de la civilisation humaine localisée sur la planète Manflou. 

Le but de cette expédition, sponsorisée par le groupe Nauss-Talgia, leader incontesté du Blog tri-dimensionnel L.R.E.M. (Lassant, Ringard, Enervant & Mytho), consiste à récupérer les gènes d'origine de l'espèce humaine afin de les réimplanter dans l'ADN des dirigeants de notre planète pour leur redonner sagesse, intelligence et un sens aigu de la réflexion. C. Keller

Bref, une mission que l'on pourrait d'ores et déjà qualifier d'impossible. 

→ Remarque importante : si vous ne lisez pas les épisodes précédents, vous risquez de ne rien comprendre du tout à ce récit plein de rebondissements. 

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

 

EPISODE 1 - EPISODE 2 - EPISODE 3 - EPISODE 4 - EPISODE 5 - EPISODE 6 - EPISODE 7 

EPISODE 8 - EPISODE 10 -  EPISODE 11 - EPISODE 12 - EPISODE 13 - EPISODE 14 - EPISODE 15

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

Ted Oupty poussa un long soupir de satisfaction puis referma les yeux et se laissa bercer par le mouvement ondulatoire de la table d’élongation. Dans un état de semi-torpeur il continua son rêve interrompu par le coup de fil du Commandant.

Il s’imagina 15 ans plus tard, rallongé de quelques dizaines de centimètres, fièrement accroché au bras de sa flamboyante Chang-Tal et toisant de haut tous ceux qui jadis s’étaient moqué de sa petite taille.

Dans son demi sommeil, un large sourire éclairait son visage  et il jubilait en pensant à cette revanche qu’il attendait depuis des années… 

Pendant que Ted faisait des rêves de grandeur au pays des songes, Chang-Tal avait revêtu sa combinaison spatiale de cérémonie entièrement tissée à partir de fibres de soie sauvage et uniquement réservée aux grandes occasions.

Un rendez-vous en tête à tête dans le poste de pilotage avec le Commandant et la crème de l’équipage méritait un minimum d’égards et elle prit place devant le miroir tri-dimensionnel de sa coiffeuse pour se faire un rapide raccord de maquillage. 

- Ô mon Miroir magique, dis-moi en toute franchise, qui possède en ces lieus la beauté plus qu'exquise ? 

La voix de synthèse du module de reconnaissance esthétique (1) offert par Ted retentit aussitôt pour la complimenter sur son apparence :

- C'est toi bien sûr Chang-Tal, la plus belle de l'équipage ! Si ton ramage se rapporte à ton plumage, tu es sans conteste la Phénix des hôtes de ce vaisseau" ...

Satisfaite de la réponse, elle ouvrit néanmoins la boîte de maquillage, remit un peu de  rose sur ses joues, appliqua un soupçon de mascara pour optimiser le volume de ses cils puis corrigea avec dextérité le trait du contour de ses lèvres...

Satisfaite de l'image que lui renvoyait le miroir, elle se leva, se dirigea vers l'armoire et décrocha le cintre avec la combinaison de Ted qu’elle posa sans faire de bruit à côté de la table d’élongation. Ensuite, elle remplaça les Boots de son Teddy Boy par celles à talonnettes confectionnée spécialement par le cordonnier personnel du Tsar Cosy, ce politicien du début du 21ème siècle devenu célèbre grâce à son bracelet électronique Rô-Laix suite à une condamnation judiciaire liée à une sombre histoire de téléphone et de pseudo faisant référence au dernier élément du groupe des pnictogènes. (2)

- D'ici un petit quart d'heure nous serons fin prêts mon Roudoudounet en pain d'épice dit-elle en posant un baiser furtif sur le front de son Teddy pour le réveiller...

Pendant que Chang-Tal et Ted se préparaient, France Ouaze  était arrivée devant la porte du labo de Blok le Rec. Comme d’habitude l’affichette ‘Ne pas déranger, cerveau en ébullition’ était accrochée à la poignée de la porte et France Ouaze effleura avec appréhension le capteur d’empreintes faisant résonner la mélodie habituelle de la marche de Radetzky  dans l'antre du chercheur…

Comme tout l’équipage du vaisseau, elle redoutait les réactions de ce brillant chercheur car on ne savait jamais à l’avance s’il était dans de bonnes dispositions ou non…

La porte s’entrebâilla et elle distingua la massive silhouette de Bloc dans la lumière tamisée de son bureau. Il était vêtu d’un Bermuda à motifs tahitiens et tenait à la main une impressionnante paire de jumelles.

- C'est pourquoi ? Quoi encore ? Si c’est pour me reparler de vaccination, il n’en est pas question ! Je travaille sur un nouveau procédé de propulsion rétinienne plus performant que celui lié à l’obscurité et mes travaux ne souffrent aucun retard… Donc, Niet, Nada, No, je ne participerai à aucune de ces mascarades. Désolé pour vous France Ouaze, mais c’est à prendre ou à laisser !

France Ouaze se rendit compte qu’aucune explication ne ferait changer d’avis le chercheur et elle balbutia une vague demande pour justifier son passage.

Euh… Oui, mais c’est bien sûr cher Bloc, je comprends parfaitement… Le but de ma visite était simplement de vous demander si nous pouvons compter sur votre présence à la fête du… de la… enfin… des retrouvailles des anciens de la marine marchande qui aura lieu à bord d’ici quelques jours… ? (3)

Expliquez au Commandant Tifris que je n’en ai rien à secouer des anciens de la marine marchande et que j’ai du boulot. Ce sera tout, et maintenant il faut me lâcher la grappe, au-revoir et merci France Ouaze, bonne journée, je retourne au taf !

 

labo.jpg

 

France Ouaze n’eût pas le temps de formuler une réponse, Bloc avait déjà refermé la porte et sa prise de position ne laissait planer aucun doute, il fallait se débrouiller sans lui.

Elle resta encore pendant un instant debout devant la porte close puis rebroussa chemin pour aller rejoindre, comme convenu avec Tifris, le reste des membres convoqués au briefing.

Chang-Tal et Ted Oupty attendaient déjà, tendrement enlacés et susurrant des mots doux, dans le couloir au moment où France Ouaze suivie de Luping et de Vincent Douitche arrivèrent devant le sas donnant sur le poste de commandement.

- Mon Teddy Boy intrépide, essaye de faire bonne figure devant le Commandant, n'oublie pas que ta future carrière en dépend... 

- Ne t'inquiètes pas ma rose des sables, ton Teddy sera, comme toujours au Top...

Lorsque le groupe arriva à hauteur des deux tourtereaux, ils les saluèrent en souriant. Chang-Tal fit une bise à Luping puis à Vincent sous le regard légèrement méfiant de Ted puis France Ouaze composa le code donnant accès au ‘saint des saints’.

Elle effleura de ses doigts agiles le clavier à préhension médullaire et le sas s’ouvrit dans un chuintement ressemblant vaguement à la respiration d’un phtisique au stade terminal…

Suivez-moi, le Commandant Tifris et son second Triac nous attendent car nous avons des communications importantes à vous faire… Inutile de préciser que tout ce que vous entendrez à partir de maintenant sera classé Top secret niveau 3 et que pas un mot de cette réunion ne devra être divulgué à l'équipage. Je compte sur votre discrétion la plus totale et vous demande de faire le V de la victoire à l'aide de l'index et du majeur de votre main droite et de chanter après moi sur l'air de "Quand 3 poules vont aux champs" le texte officiel du serment :  

 

 

Si je divulgue un secret 

Je mérite des coups de fouet 

Si je respecte le silence 

Y’aura pas de pénitence (4)

astrov.jpg

 

 

Un à un les protagonistes prêtèrent serment puis ils s'engagèrent en file indienne derrière France Ouaze dans le sas menant au poste de pilotage.

 

* * * * * * * * * * 

 

Pendant ce temps, dans sa chambre d’hôtel du Grand Hyatt  à Berlin, Yves Abyen se préparait pour sa participation à la soirée mémorable de la Berlin Fashion Week  2064 

Cette manifestation, (en allemand : Berliner Modewoche) est une semaine de la mode qui se tient deux fois par an, en janvier et en juillet à Berlin, une grande ville de Merklerie (ancienne république d'Allemagne).

Crée en juillet 2007, cette Fashion Week a attiré l’attention internationale grâce aux innovations vestimentaires présentées par les jeunes créateurs qui fleurissaient à l’époque dans la capitale. Quelques années plus tard, en 2011, l'événement eût lieu devant l’ancienne porte de Brandebourg, transformée en 2057 en site holographique dédié à Mercedes-Benz, un constructeur de véhicules à huile de naphte disparu pendant la révolution écologique des années 2040.

Depuis 2042, la Fashion Week présentait de jeunes talents internationaux dans un défilé exclusif sponsorisé par le Magazine Modamour & Falbalas.

Un autre événement important auquel participaient de nombreux jeunes designers était le Designer for Tomorrow Award, qui a lieu chaque saison d'été et le couple M’Balabala-Oupty (Le mari d’Isidore M’Balabala, Pat Oupty était le frère de Ted Oupty) espérait bien récolter le premier prix Jeunes Créateurs grâce à la robe portée et présentée sur le Catwalk ce jour-là par Yves Abyen…

La robe était encore emballée dans un grand carton posé sur le lit à baldaquins.

Yves, tout émoustillé et impatient défit fébrilement l’emballage et ne pût retenir un cri d’admiration en découvrant le chef d’œuvre concocté par les deux jeunes créateurs…

 

yves defile.jpg

 

 

Photo souvenir de Yves Abyen lors de son défilé à la Fashion Week de Berlin en 2064

 

La robe, taillée dans un tissus organza rose était quasi transparente et seuls les poignées et le col contrastaient avec la légèreté aérienne de l’ensemble.

Une large ceinture brodée, rehaussée de paillettes et de rangs de perles, marquait merveilleusement la taille. Yves en eût le souffle coupé, il n’avait jamais vu un vêtement aussi léger et il n’avait plus qu’une hâte, le revêtir puis se regarder dans le grand miroir disposé dans un angle de la pièce… A suivre  

 

(1) Le module de reconnaissance esthétique a été inventé vers 2032 par le Professeur Strahn-Kauss, chercheur mondialement connu pour son ouvrage 'La séduction pour les nuls' (Tirage 1236894558 ex.) 

(2) Rien à voir avec un Boy's Band des années 80. Il s'agit du bismuth, l'élément chimique de numéro atomique 83, de symbole Bi qui est est le cinquième et dernier élément du groupe des pnictogènes.  

(3) Je suis d'accord avec vous, France Ouaze aurait pu trouver une excuse plus plausible mais la mauvaise humeur de Bloc l'a certainement déstabilisé...

(4) Pour ceux qui ne connaîtraient pas cet air, devenu musique officielle lors de la prestation de sermons sous le règne du lumineux Frolande Ansoy, CLIQUEZ ICI

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8769488_202010011320432.jpg

 

Ces pages devraient également vous intéresser :

 

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits 

La Ferme de Schoeneck années 50-60 

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent... 

Initiatives citoyennes 

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain 

Ecole primaire de Schoeneck 

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV 

Expressions en Platt 

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour 

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia ! 

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon 

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale 

Clément Keller : sous le signe du poisson 

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11) 

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z 

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach 

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki 

Em Clémau Sei Footzegge 

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général 

Schoeneck autrefois... 

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps...

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs :

 

 

 

 

 



09/03/2021
247 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 187 autres membres