NOSTALGIA, le Blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le Blog qui fait oublier les tracas...

Clément Keller : Le retour des Brabeks (17)

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8816756_202011072402211.gifhttps://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8816737_202011070514466.gifNous sommes (toujours et encore !) en 2064 et des brouettes. 

Le monde a bien changé et une équipe composée de savants, de techniciens et de personnages hors du commun a été mise sur pied pour partir à bord du vaisseau spatial C-DLADOB vers les confins de notre galaxie afin de retrouver les traces d'origine de la civilisation humaine localisée sur la planète Manflou. 

Le but de cette expédition, sponsorisée par le groupe Nauss-Talgia, leader incontesté du Blog tridimensionnel L.R.E.M. (Lassant, Ringard, Enervant & Mytho), consiste à récupérer les gènes d'origine de l'espèce humaine afin de les réimplanter dans l'ADN des dirigeants de notre planète pour leur redonner sagesse, intelligence et un sens aigu de la réflexion. Bref, une mission que l'on pourrait d'ores et déjà qualifier d'impossible. C. Keller

→ Remarque importante : si vous ne lisez pas les épisodes précédents, vous risquez de ne rien comprendre du tout à ce récit plein de rebondissements. 

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg
EPISODE 1 - EPISODE 2 - EPISODE 3 - EPISODE 4 - EPISODE 5 - EPISODE 6  

EPISODE 7 - EPISODE 8 - EPISODE 9 -  EPISODE 10 -  EPISODE 11 

EPISODE 12 - EPISODE 13 - EPISODE 14 - EPISODE 15 - EPISODE 16

EPISODE 18 - EPISODE 19 - EPISODE 20

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_7967631_201811244441318.jpg

 

Pendant que la Commandant Tifris prenait le thé avec France Ouaze et que Luping-Dépyss et Vincent Douitche martyrisaient leurs instruments de musique en buvant force godet de vin d’Alsace, Chang-Tal et Ted prenaient place dans les fauteuils du poste de pilotage, elle à la place du Commandant et Ted à la place du navigateur.

Devant eux les instruments de contrôle multicolores du tableau de bord scintillaient et des chiffres dont certains clignotaient s’affichaient sur les écrans tridimensionnels.

Chang-Tal avait saisi le stylet sensitif afin de noter l’heure de leur arrivée dans le journal de bord numérique lorsque Ted fut soudain prit d’un énorme éternuement qui la fit sursauter et lâcher le stylet qui roula sous le tableau de bord…

Tu pourrais prévenir avant d’éternuer mon athlète cacochyme lui dit-elle tout en se baissant pour ramasser l’objet qui avait roulé tout au fond de la console…  

De nature curieuse, Chang-Tal, accroupie à quatre pattes sous le tableau de bord avait vite repéré tout au fond de celui-ci un étrange coffret, mal fermé par un couvercle en bois, et en partie recouvert par un tissu de la même couleur que l’armature du tableau de bord.

Elle tira le coffret vers l'avant et ce dernier jaillit sans effort de sa cache car il était monté sur un bras télescopique qui se déplia automatiquement à hauteur d’homme… (1)

Chang-Tal se redressa, regagna sa place et enleva le cache de ce qui ressemblait à un rack métallique munie de poignées et d’un écran de visualisation. En bas du coffret  était fixée une plaque sur laquelle elle n’eût aucune peine à déchiffrer l’inscription à moitié effacée « Surveillance sécuritaire privée ».

Le tout était branché sous la console à l'aide d'un long câble munie de fiches USB 26 et, sur le côté de l’appareil, se trouvait également un support où était accroché un casque Rainbowtooth (2) de la dernière génération avec micro capacitif intégré…

Le mot « Privée » avait tout particulièrement attiré son attention et elle ne put s’empêcher de poser son index délicatement manucuré sur la surface tactile tout en poussant du coude Ted qui s’était assoupi dans son fauteuil :

Regarde ça mon Teddy, un système de surveillance interne ! Ce truc a été rajouté dernièrement car il n’existait pas lors de notre précédente visite dans le poste de pilotage !

Hein ? Quoi ? Qui ça ? Où ? grommela Ted, encore somnolent, et qui mit quelques instants à ouvrir les yeux et à retrouver ses esprits…

Là, regarde cet écran... J'ai l'impression qu'on peut nous surveiller depuis le poste de Commandement !

L’écran s’était illuminé et une invite « Reconnaissance vocale activée » s’afficha aussitôt.

Chang-Tal avait mis le casque et, dans les écouteurs, une voix féminine aux intonations langoureuses confirma que les options Vue en direct, Capture Ecran ou Visionnage des enregistrements étaient maintenant accessibles…

Chang-Tal n’en croyait pas ses yeux ! La vie à bord du C-DLADOB était surveillée et tous les faits et gestes de l’équipage pouvaient être contrôlés… Le Commandant était vite mis hors de cause car, s'il avait eu accès à ces images, ça ferait longtemps qu'il aurait pris des mesures et ne serait pas déprimé au point de nécessiter une thérapie chez France Ouaze... Quelqu'un d'autre espionnait l'équipage et Chang-Tal avait besoin d'en savoir plus !

Les trois options du menu nécessitaient l’introduction d’un code confidentiel mais l’accès aux enregistrements était resté actif car quelqu’un l’avait utilisé dernièrement et oublié de déconnecter le système…

Ted s’était à nouveau assoupi et n'entendit pas sa bien aimée donner des instructions en parlant à voix basse dans le micro intégré au casque :

« Enregistrements Chang-Tal » murmura-t-elle en fixant l’écran des yeux…   

Une fraction de secondes plus tard une première photo s’afficha à l’écran.

Chang-Tal tressailla et un long frisson parcourut tout son corps.

Elle n’en crût pas ses yeux… Ce qu'elle vit à l'écran lui coupa le souffle !

 

chantpomp.jpg

 

La photo sur laquelle elle se reconnut de suite avait été prise il y a quelques années lors de sa formation d’astronaute au centre de Scheu-Neck (3) et, à ce jour, pour des raisons évidentes, elle n'avait jamais montré ce document à personne. 

Sur le cliché elle posait en compagnie d’un de ses flirts de l’époque, un jeune et athlétique pompier australien avec lequel elle avait eu une aventure pour le moins torride, voire brûlante… (4)

- Heureusement que mon Teddy-Boy s’est rendormi ! se dit-elle. Il valait mieux qu'il ne voie pas ces photos compromettantes car elle avait eu cette aventure alors qu’ils vivaient déjà ensemble et partageaient la même couche… C'était une simple amourette de passage, un caprice, qu'elle avait presque oublié.. 

Elle se tourna vers son amoureux pour s'assurer qu’il continuait à dormir et se mit à feuilleter les autres documents contenues dans son dossier.

Ted ronflait à poings fermés, son visage affichait un sourire béat.

Chang-Tal pressentait qu'elle n'était pas au bout de ses surprises mais elle était loin de se douter de tout ce qu’elle allait encore découvrir...

 

* * * * * * * * *



Dans le cabinet de France Ouaze, Tifris avait fini de siroter son thé au jasmin et se préparait pour sa première séance de Sophrologie Caycédi-Ouazienne. (5)

Sa "thérapeute" l'attendait, stéthoscope autour du cou, vêtue d'une blouse immaculée devant un profond et confortable fauteuil sur lequel étaient posés un blouson clouté de motard ainsi qu’un casque de réalité virtuelle qu’elle lui demanda de revêtir.

- Nous allons commencer notre travail avec une première séance de régression dans laquelle je vais vous replonger dans votre prime enfance. A partir de là nous allons reconstituer l’intégralité de votre parcours psycho-aprosexite et nous nous arrêterons au fur et à mesure sur les instants ayant impacté votre personnalité que ce soit de façon positive ou négative. Nous ferons ensuite une synthèse analytique et circumambulatoire de tous ces évènements et c’est à partir de ce moment-là que nous pourrons mettre en pratique le module Ouazien de ma thérapie… Pour agrémenter ces séances, nous allons nous mettre en situation de mobilité et c’est pour cela que nous allons les faire alternativement en Moto ou en voiture virtuelle suivant les circonstances… Aujourd’hui nous commencerons par un petit trip en voiture sans aucun impédimenta…(6)

Tout en expliquant la procédure de manière détaillée, France Ouaze avait tendu un volant gyroscopique à Tifris ainsi qu’un trousseau avec des clés de contact…

- J’espère que le blouson est à ma taille adorable Léontine, vous savez, je « chausse » du XXL en vêtements ! répliqua Tifris avec un grand sourire.

- Ne vous inquiétez pas cher Clémou, j’ai prévu le coup, j’ai pris du 4XL pour être sûr que vous vous sentirez à l’aise…!

Tifris n’eut aucun mal à enfiler le blouson et prit place sur le fauteuil.

La séance pouvait commencer…



clemcasque.jpg

 

Pendant que tous ces évènements se déroulaient à bord du C-DLADOB, très loin de là, au Canada, plus précisément dans l’Ontario, en rase campagne, au nord du lac doré dans l’ancienne Mapleside Sugar Bush, Bloc le Rek dansait et s’amusait comme il le faisait pratiquement tous les jours dans la cabane à sucre où le module de téléportation l’avait déposé lors de son "échappée" volontaire du vaisseau spatial. (7)

Le temps passait à vitesse grand V et Bloc ne se privait pas de prendre du bon temps.

Il avait d'abord participé au Carnaval de Québec, puis au Festival du voyageur au Manitoba et fêtait actuellement la grande fête de la galette de sarrasin à l'ancienne en buvant force verres de « Caribou », cette boisson apéritive issue d'une recette ancestrale québécoise faite à base de vin rouge, d'alcools et d'arômes naturels qui était devenue en quelques jours sa boisson favorite. 

Bloc le Rek s’était d'ailleurs si bien intégré aux us et coutumes locales qu’il commençait même à s'exprimer en « français québécois » avec les nombreux amis qu’il s’était fait depuis son arrivée…

C’est vrai que la vie est belle ici ! se dit-il en tapant dans ses mains au rythme de la musique… J’aimerais tout de même savoir ce qui se passe dans le C-DLADOB et j’ai bien envie d’aller y jeter un coup d’œil un de ces quatre pour voir comment les choses ont évolué là-haut… Et, si là bas les nouilles ne sont pas toutes dans la soupe, je m'en câlisse, rien ne m'empêchera de me téléporter à nouveau et de revenir retrouver mes chums ici ! A suivre

 

(1) Lorsque je parle de "hauteur d'homme", je ne fais bien entendu aucune référence à la taille (en constante progression !) de Ted Oupty

(2) Après le Bluetooth des années 2000, et après avoir épuisé toutes les couleurs primaires, les concepteurs des nouvelles versions ont opté pour ce terme signifiant 'Arc en ciel' afin d'être définitivement en adéquation avec l'air du temps...

(3) Avant de participer à la mission, tous les membres d'équipage du C-DLADOB ont effectué un stage de formation dans ce centre spatial créé dans les années 2022 après l'absorption de la Russie par l'état libre du Zelenskyland septentrional.  

(4) Je sais, le jeu de mot est nul et capillotracté mais je n'ai pas pu m'empêcher de la faire !

(5) Si les autres épisodes ne vous intéressent pas, essayez au moins de lire l'épisode précédant pour comprendre pourquoi Tifris a besoin de cette thérapie : CLIQUEZ ICI !

(6) Bon d'accord, il y a quelques mots compliqués dans le texte mais en lisant ce récit, nous vous offrons pour le même prix l'occasion de vous cultiver et de briller par la suite en société !

(7) Impossible à comprendre si vous n'avez pas ce chapitre : CLIQUEZ ICI !

(8) Quand je vous disais qu'il maîtrise déjà (presque) parfaitement le québécois !

(9) Il n'y pas de "(9)" Nostalgia vous l'offre gratuitement rien que pour vous faire plaisir... On dit Merci qui ?

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8769488_202010011320432.jpg

 

Ces pages devraient également vous intéresser : 

 

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits 

La Ferme de Schoeneck années 50-60 

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent... 

Initiatives citoyennes 

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain 

Ecole primaire de Schoeneck 

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV 

Expressions en Platt 

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour 

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia ! 

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon 

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale 

Clément Keller : sous le signe du poisson 

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11) 

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z 

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach 

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki 

Em Clémau Sei Footzegge 

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général 

Schoeneck autrefois... 

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps...

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs : 

 

  • clement : Tu as raison, surtout celles du cerveau ! Mdr... dans l'article Initiatives citoyennes
  • vincent : je pensais plus à Grand "Filou" ? schéna nassa daa.... dans l'article Initiatives citoyennes
  • vincent : Oui surtout en ce début d'hiver qui nous attend , il ne faut pas oublier l' "antigel" afin que les... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Thyristor : Merci, à toi z'oci ! dans l'article Initiatives citoyennes
  • Chantal F : Tu avais vu quoi ? dans l'article Initiatives citoyennes
  • clement : Vincent Est Un Grand Fayot ! Schéna Daa... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Thyristor : ? dans l'article Initiatives citoyennes
  • clement : Je pense que cette déficience mentale est directement liée à un taux d'alcool dans le sang nettem... dans l'article Initiatives citoyennes
  • vincent : Y a que toi qui peut trouver des "définitions" aussi alambiquées! dans l'article Initiatives citoyennes
  • clement : J'en connais plein des Fayots sages comme des images ! S'Gilt ! dans l'article Initiatives citoyennes
  • clement : A moi il m'avait dit que ça signifiait : Pas Très Cohérente Ma Bretonne Anémiée ! Ha ha ha... dans l'article Initiatives citoyennes
  • vincent : Je lis en toi comme dans un grand livre ouvert écrit en grandes lettres ! ! Et non je ne suis pas... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Thyristor : Tu t'es bien rattrapé... dans l'article Initiatives citoyennes
  • clement : Aucun risque, elle est vaccinée 4 fois (Contre la connerie universelle) ! dans l'article Initiatives citoyennes
  • clement : A cela on ne peut répondre que : V.E.U.G.F. ! A toi de décoder... S'Gilt ! dans l'article Initiatives citoyennes
  • vincent : Bon tant qu'elle reste à l'ouest , nous sommes tranquille à l'est ! Mais je me soucie pour Chantal... dans l'article Initiatives citoyennes
  • vincent : Si tu insistes , mais ce n'est pas une déclaration uniquement pour toi ! Pour Ton Cœur, Ma Belle A... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Chantal F : Si ça marche aussi bien que pour les bronzés, je serai là encore longtemps, même si je fais co... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Chantal F : Si si developpe ! Moi du moment que je ne suis pas LGBTQI+, je ne me plains de rien. Lol dans l'article Initiatives citoyennes
  • Chantal F : Oui tout le monde s'est foutu de sa g... dans l'article Initiatives citoyennes



17/03/2022
139 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 202 autres membres