NOSTALGIA, le Blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le Blog qui fait oublier les tracas...

Parlez-nous de vous : Hugues (H.L.)

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_5567663_201603242405115.gif

J'ai découvert le blog de Clément en découvrant sur YouTube la chanson Kohlechip blues.

Clément a bien voulu m'envoyer les paroles en Platt qui me rappelaient la langue que j'entendais parler durant mon enfance.

Je découvre beaucoup de choses sur le blog de Clément et beaucoup de détails sur la vie et le quotidien des hommes et des femmes vivant au cœur de cet ancien bastion industriel du charbon. Respect à tous ces mineurs !

Je ne suis pas du bassin houiller mais de Blénod les Pont à Mousson, une ville dans laquelle s’est installée en 1856 la première ’usine à fer’, un des principaux établissements industriels de la Lorraine : La société anonyme des hauts fourneaux et fonderies de Pont-à-Mousson (tuyaux en fonte, plaques d'égout etc.), devenue aujourd'hui Saint-Gobain PAM.

Le développement de cette industrie a entraîné une forte augmentation de la population ouvrière et, en 1872, une cartonnerie produisant des objets en carton laqué et appartenant à la famille Adt (originaire de Forbach !) voit également le jour sur un bras du canal latéral à la Moselle. Dans les années soixante, une centrale thermique utilisant le charbon lorrain est construite, donnant ainsi une nouvelle impulsion à l’économie locale.

C’est ainsi que j’ai grandi à l'ombre des hauts fourneaux où j'ai passé ma jeunesse (fin des années 60-70). Mon père a travaillé aux fonderies et la vie et la culture que vous décrivez pour Schoeneck n'était pas très différente à Blénod, un autre melting-pot de gens venus de partout.

Le charbon, on savait ce que c'était à Blénod : les trains avec les wagons marqués "HBL" arrivaient pour alimenter la centrale thermique, la plus grande de France à l'époque.

Et puis il y  avait la cokerie qui fabriquait le coke pour les hauts fourneaux.

Quand le vent d'Est soufflait, on sentait l'odeur du charbon brûlé et, lorsqu'il y avait de la neige, eh bien le lendemain, une fine poudre noire la recouvrait...

Comme chez les ouvriers du charbon, nous avons également connu la dureté du travail et la solidarité entre les gens des cités ouvrières telles la ‘cite lorraine’ et son quartier appelé la ‘petite Pologne’ puis, dans les années 60 ce fut l’arrivée des nombreux immigrés italiens venus chercher du travail dans la sidérurgie.

Non loin de chez moi se trouvait la mine de fer de Dieulouard d’où était extraite par nos gueules jaune’ la fameuse ‘minette de Lorraine’ qui alimentait les hauts fourneaux. 

J'ai beaucoup de souvenirs de cette ville qui vivait (et vit encore) au rythme des 3 huit et des coulées de fonte.

Le Platt, ça c'est une autre histoire... D'abord une tante et un oncle de Sarrebruck chez qui j'allais en vacances et où tous parlaient en Platt. De cette époque il me reste des souvenirs de promenades avec mon cousin dans les bois, probablement pas loin de Schoeneck.

Et puis, il y avait un autre oncle et des grands-parents maternels chez lesquels je passais également de merveilleuses vacances. Mon seul regret aujourd'hui c'est qu'on ne m'ait pas transmis cette langue, mais je vais me rattraper grâce à Nostalgia ! 

 


 

J'ai quitté la France il y a 17 ans pour aller vivre à Washington avec mon épouse et mes deux enfants. Sur le plan professionnel, je suis directeur des activités sportives dans un lycée et je suis également très impliqué dans la natation de compétition.

J'ai d’ailleurs bien connu la piscine de Forbach avant l'incendie qui la ravagea ainsi que celle de Merlebach ou j'allais faire des compétitions. 

Je vis au Nord de Washington, dans l'état du Maryland, tout contre le district, dans le quartier de Kensington construit en 1958 où s’érigeaient auparavant d’anciennes fermes.  

Ici, les banlieues s'étirent sur des kilomètres et se ressemblent toutes. C'était le rêve de tout américain de s'installer dans les Suburbs durant les années 50-60. 

Comme je disais en arrivant ici : c'est comme dans les séries TV, ... sauf qu'on est dedans !

Les gens sont surpris quand ils découvrent Washington. La ville est très verte, beaucoup d'arbres et de parcs, peu d'immeubles, ce n'est pas New York !

Ici, la nature est proche de la ville. Il y a d’abord le fleuve Potomac, et, plus proche de chez moi, le C&O canal (Chesapeake and Ohio Canal, qui rejoignait la baie de la Chesapeake et la rivière Ohio). Ce canal  n'est plus utilisé de nos jours mais il en reste des tronçons qui sont entretenus pour la joie des promeneurs et des pêcheurs.

Petit clin d’œil au charbon : il y a deux trains chargés de charbon venant de Virginie de l’ouest qui passent chaque semaine pas loin de chez moi devant la gare de Kensington qui est resté telle qu'elle était il y a un siècle. J'ai compté pour un de ces trains 122 wagons plus les grosses motrices diesel, l’ensemble fait plus de 2 km de long et alimente en combustible les centrales à charbon de la région ! 

J'ai également visité quelques endroits où l’on exploitait des mines de charbon, mais, en Virginie de l'ouest, beaucoup de mines ont fermé, laissant les habitants sans ressources. 

Par ailleurs, en venant aux Etats-Unis, j'ai été très étonné de découvrir combien la culture allemande était toujours présente. Il y a eu une forte immigration au 19ème siècle et, en Pennsylvanie, on entend toujours un dialecte allemand qui rappelle le Platt. 

Voilà, vous en savez un peu plus sur moi. Pour terminer, j’aimerai rappeler que l'Unesco a catalogué le Platt parmi les langues en danger d'extinction et je pense que ce serait une grande perte dans un monde où tout se mondialise et s'uniformise. En plus, et c'est un atout non négligeable, le Platt donne accès facilement à l'allemand et même à l'anglais. 

Voilà chers amis, il ne me reste plus qu’à souhaiter bonne chance au Blog Nostalgia et un chaleureux Glück Auf à tous les anciens mineurs ! Cordialement, Hugues.

 

Autres portraits : 

Chantal Faber (Miss Nostalgia) 

Joe Surowiecki (Oncle Joe) 

Jean-Lucien Miksa (JLM) 

Walter Heitzmann (HKW) 

 

Ces pages devraient également vous intéresser :

La lorraine et le Platt

Clément Keller : récits & souvenirs

La future place du souvenir des anciens de la Ferme

Clément Keller : le CD Anthologie

BD des années 50-60

La Mine

Nos ami(e)s racontent

Je vous parle d’un temps

Nos années 60

Parlez-nous de vous

Programme TV & Humour

Tous les diaporamas Nostalgia

  



04/03/2018
30 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 112 autres membres