NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Souvenirs des années 'yéyé'...

Durant les années après guerre, beaucoup d’enfants naissent : c’est le fameux baby-boom ! Dans les années 60, les ados sont au nombre de 16 millions soit un français sur 3 !

Leur première caractéristique c’est de ne pas avoir connu la guerre et d’être différents en vivant dans leur monde, partageant une culture directement venue des Etats-Unis puis de l’Angleterre. Les ados recherchent leur propre univers et commencent à quitter le cercle familial pour aller vivre dans leur chambre tapissée des posters de leurs idoles pour écouter ‘leurs’ musiques issues du Rock, du Blues parfois même du Country. À partir des années 1960, le vocabulaire change : on parle d’idoles des jeunes et c’est la grande heure du tourne-disque  Teppaz, facilement transportable. On l’emporte chez les 'copains' pour écouter des disques (le 45-tours à quatre chansons, deux sur chaque face) et pour danser. On appelle ça, dans le langage codé des ados, les 'surboum', puis les 'boum'. Une certaine solidarité de génération se crée. Les ados dansent le rock, le twist, le madison. Les slows, plus tendres, sont également appréciés car ils rapprochent filles et garçons.

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_6852710_201701275120629.jpg

Mais un autre phénomène voit le jour sur les ondes de la jeune station radio Europe N° 1.

En effet, sous l'impulsion de Lucien Morisse, emblématique directeur d'Europe numéro 1, Daniel Filipacchi et Franck Ténot, 2 jeunes journalistes passionnés de jazz et de rock, décident quelques mois après l'arrivée au pouvoir de Charles De Gaulle de bouleverser le paysage radiophonique en diffusant une émission qui ne s'adresse qu'aux jeunes. Ils décident de programmer les premiers ‘tubes’ rock et yéyé dans une émission quotidienne programmée vers 17 heures.

Le succès est immédiat: la génération des ‘sixties’ adore ce ton un peu ‘révolutionnaire’ auquel ils s’identifient. A l'antenne, le tutoiement est de rigueur et on ne se dit pas ‘bonjour’ mais ‘salut’.

Johnny HallydayEddy Mitchell, Richard AnthonyFranck Alamo , Sylvie VartanDutroncSheila, Françoise HardyFrance Gall, les StonesPolnareff ou les Beatles sont nommés ‘chouchou de la semaine’ et cette nomination leur garantit des ventes de million de disques.

Flairant le filon, Daniel Filipacchi et Franck Ténot, en collaboration avec deux jeunes photographes nommés Jean-Marie Périer et Tony Franck, lancent quelques mois plus tard un magazine du même nom connu par tous les jeunes ‘branchés’ de l’époque sous le sigle ‘SLC’. Au plus fort de son tirage, le magazine se vendra à plus d’un million d’exemplaires !

 

  

La musique du générique de l'émission 'Salut les copains'

 

Le 23 juin 1963, à Paris, place de la Nation, SLC réuni 200.000 jeunes venus écouter et applaudir leurs ‘Idoles’ du moment, Johnny Hallyday, Richard Anthony, Dick Rivers, Danyel Gérard et Sylvie Vartan. Quelques incidents se produisent et une partie de la presse s'inquiète de cette jeunesse ‘sous mauvaise influence’. La polémique entre ‘yéyés’ et ‘croulants’ vient de naître…

C’est l’époque des ‘blousons’ noirs, des chaîne de vélo et des coupes de cheveux ‘banane’. Dans chaque ville ou village, des groupes voient le jour et les formations ainsi constituées animent avec plus ou moins de succès et de talent musical les thés dansants qui fleurissent un peu partout en France.

C’est l‘époque où, avec 3 copains de la Ferme, nous avions également monté notre premier groupe ‘Les Titanics’ et organisé notre premier thé dansant à l’auberge lorraine à Schoeneck. Ensuite, c’est dans la salle Greiner que les répétitions eurent lieu puis dans la salle Jager à Stiring-Wendel avec les copains du club Eddy Cochran et plus tard, au caveau chez Klein à Farébersviller. Les années Yéyé venaient de commencer et nous étions en plein dedans ! Clément Keller.

 

Pour lire les témoignages, cliquez sur les noms : 

 

- BEGUIER Jean René 

- CHABOUSSIE Nadine 

- FABER Chantal 

- MIKSA Jean-Lucien

 

Note à l'attention de ceux ou celles qui ne l'auraient pas encore lu : 

Dans l'ouvrage les couleurs du passé T1, il y a plusieurs anecdotes qui retracent nos débuts (laborieux !) de groupe musical... 

Vous pouvez le télécharger gratuitement  ICI

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_6335952_201610170909975.jpg

  Appel à tous nos membres et visiteurs :

  Vous avez d'autres anecdotes concernant vos années 60 ?

  N'hésitez pas à nous les faire parvenir par mail à l'adresse suivante :

 

                              info.stirnet@yahoo.fr.

 

  Nous nous ferons un plaisir de les publier dans cette rubrique.

  Merci par avance !

  

Ces pages devraient également vous intéresser :

Clément Keller : récits & souvenirs

Clément Keller : le CD Anthologie

Schoeneck de A à Z

BD des années 50-60

La Mine

Nos ami(e)s racontent

Je vous parle d’un temps

Nos années 60

Parlez-nous de vous

Programme TV & Humour

Tous les diaporamas Nostalgia 

 



10/01/2017
91 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres