NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Les années 'Yéyé' : Nadine Chaboussie

Yéyé un jour... Yéyé toujours !

Les thés dansants dans le bassin houiller ainsi que ceux du côté de Sarreguemines je connais et j'ai aimé. Le caveau de la Poste et le café Ahr à Forbach, le Métropole, la maison d’œuvre et la salle Sommer à Stiring-Wendel, ainsi que tous les autres qui seraient trop longs à citer ici…

Quelle chance d'avoir été baignée dans la musique de toute cette brochette d'idole ‘yéyés’ qui nous ont apporté tant de bonheur.

Richard Anthony, Claude François, Franck Alamo, Herbert Léonard et plein d'autres artistes, les groupes de musiciens locaux comme les Anonymes, Gilbert Schaeffer, Fred Dario Combo, les Falcons et tous ceux qui nous ont fait danser et rencontrer des personnes qui venaient, comme nous,  passer un bon moment à écouter cette musique qui nous ravissait et nous apportait des instants de joie et de complicité.

J'ai eu la chance, en décembre 2007 à Angoulême, d’assister en ‘live’ à la tournée promo ‘Age tendre et tête de bois’… Vous avez tous entendu parler de ce spectacle auquel ont assisté plus de 4 millions de spectateurs depuis 2006. Cette tournée réunit dans un show unique et grandiose de nombreuses stars, des années yéyés jusqu'aux années disco.

Revoir tous ces artistes, aujourd’hui à la tête grisonnante, était magique, car c'était notre époque.

Je m'y suis rendue avec Dany, la belle mère de mon fils Gilles, une fan, folle dingue de Franck Alamo. Dans la salle, dès que ce dernier est apparu sur scène en entonnant ‘Biche oh ma biche’, devant 2000 personnes, Dany était la seule debout, comme envoûtée, et j’ai dû l’aider à se rasseoir…

 

 

Après quatre heures de chansons, la tête encore pleine d’images et de musique, nous avons fait la queue pour avoir des autographes. Tout allait bien jusqu'à notre arrivée devant ‘son’ Franck Alamo. Une fois en face de son idole, voilà que ma Dany nous fait un malaise cardiaque ! Aussitôt transportée à Bordeaux, elle est opérée et va fort heureusement très bien aujourd’hui…

En novembre 2008, la tournée ‘Age tendre et tête de bois’ reviens à Angoulême mais cette fois ci, notre Dany, assagie, est restée tranquille et on a passé une superbe soirée sans le moindre incident…

Quelques mois plus tard, Richard Anthony, mon idole à moi, s'est produit à Montmoreau (Charente) et ce fût une fois de plus une soirée inoubliable.

 

 

Nous avions prévu de fêter Noël 2016 en famille à Spicheren (Moselle) mais comme la grippe s'était  invitée dans la maison nous avons été obligé de chambouler le programme.

Pour le réveillon, mon fils et son épouse sont arrivés avec une sono, des haut-parleurs et une boîte de câbles et lorsque tout fût tout installé, oh quelle belle surprise, les tubes des années 60-70 résonnèrent dans toute la maison !

Malgré mon état grippal j'ai chanté jusque tard dans la nuit tout ces succès du temps des yéyés dans un décor de Noël, avec, posée devant moi, une bouteille de 75 cl de bière Desperados Tequila (*).

Le lendemain, j'ai émergée vers 13 heures mais j'allais déjà un peu  mieux… C’est là que je me suis dit que si j'avais su, j'aurais dû picoler de la Desperados bien avant… Mais il est vrai que je ne bois jamais de bière !

Nos enfants nous disent souvent que l'on a vécu une belle époque, et j’aimerais remercier ici Gillou et Sandrine pour cet inoubliable réveillon. Nadine Chaboussie.

 

(*) A boire bien entendu avec modération !

 

* * * * * * * * * *