NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Abel Denis : Souvenirs d'enfance (1)

Mlle Marie L. de l’école des filles, le chapelet, Moïse et le 11ème commandement

J’ai lu récemment les récits de Nadine Chaboussie et Chantal F. concernant Mlle L. Institutrice (directrice ?) de l’école des filles.

Oui, la description est claire est mesurée, ce que j’ignorais c’est sa générosité en dehors des cours. (Deux personnalités en une). Ce qui me peine, c’est sa solitude en fin de vie.

Merci à vous, je comprends mieux Mlle L.

Ci-dessous, une histoire qui commence mal et... finit bien comme dans les contes.

IL ÉTAIT UNE FOIS Mlle L. et moi (~10 ans).

C’était le mois du rosaire (octobre ou mai).

Le soir à l’église, nous allions réciter le chapelet. Mlle L. aussi.

M. Schmidt notre Instituteur de même mais, il me semble plus par tradition que par conviction.

Un vendredi soir, ma mère me dit :

- Vite va m’acheter mon Nous Deux (revue du style ‘je t’aime, moi non plus, je te re-aime etc....’)

- Mais, maman, c’est l’heure d’aller à l’église »

- Tu as le temps, dépêche-toi »

Je fonce au bas du village, au retour, en arrivant à la côte de la mort (c’est ainsi que nous l’appelions les jours de neige) les cloches sonnent.

De colère, je vais à l’église, pose son Nous Deux visible sur le bord du banc et... oublie le chapelet. Tant pis, je le réciterai bras croisés en comptant sur les doigts.

En fin de rosaire, l’abbé Freund notre curé le prend, feuillette, haussement d’épaule, le jette sur le banc.

Mlle L. me gifle.

 

enfant chapelet.jpg

 

Au retour ma « mère » exporte sa colère sur moi devant mes Grands-Parents impuissant vu leur âge. Le lendemain, j’ai, sans le faire exprès, oublié le dit chapelet.

Idem : Mlle L. et ma « mère ».

Du coup, par la suite, je récite, chapelet en main devant les copains, sans que l’institutrice le voie. Et rebelote : gifle de Melle L. etc.

C’est décidé, j’aurai le dernier mot. Tout ça devant les fidèles.

Il faut savoir que dans un petit village l’internet de l’époque était plus rapide que l’internet d’aujourd’hui à la différence qu’à l’époque la communication était directe et verbale.

Bon ! Revenons au chapelet

Quelques jours plus tard, Fernand mon copain, après la gifle, dit :

- Mais madame il l’a, il nous le montre !

Elle part sans s’excuser.

De mon côté, sur le coup j’étais en colère contre Fernand. Heureusement, un enfant n’est pas rancunier. Au retour, je ne dis rien, idem, colère etc…

Bizarre l’internet local n’a pas fonctionné cette fois mais pour moi, la guerre contre Mlle L. était ouverte.

Ma « mère » ? J’ai des facilités dans l’écrit, si un jour j’écris mon enfance, le titre sera :

L’ENFANT vous REGARDE !

Place au conte qui finit bien.

Passant devant l’école des filles (les grandes vacances) Mlle L. à sa fenêtre me dit

-  Denis viens dans la salle de classe »

Aïe aïe…  Pas bon pour moi je me dis « qu’est-ce que j’ai encore fais que je ne sais pas ?»

J’arrive dans la salle, de classe l’armoire Biblio grande ouverte, deux cartons vides au sol.

- Denis, on m’a dit que tu aimes lire, (ah bon !) je veux renouveler ma bibliothèque, prends, c’est pour toi » !

Et c’est un ainsi que j’ai eu : MA PREMIÈRE BIBLIO

Vite chez mes Grands-Parents. Je leur montre avec fierté MA PREMIÈRE BIBLIO.

Ils sourient, sont fiers de moi.

Deux cartons superposés… Il me suffisait de tendre la main pour accéder à Voltaire, Rousseau, Georges Sand, Chateaubriant, les Alexandrins de Victor Hugo ...

Bien sûr nous les avons lus à l’école, mais chez mes Grands-Parents (mon chez MOI), avec mes livres cela a un tout autre sens, c’est du recueillement !

Ce jour-là, j’ai enterré la hache de guerre. Merci Mlle L.

 

enfant livres.jpg

 

Vous, ma grand-mère, François (malade alcoolique), Mr Spire Directeur d’entreprise, les enseignants m’avez ouvert la porte du SAVOIR. De mon côté, je n’ai fait que la franchir. Merci â vous.

Ah ! J’oubliais le

11ème COMMANDEMENT

« Tu respecteras l’ENFANT »

Moïse n’avait sans doute plus de place sur sa tablette.

Ici s’arrête mon conte.

Je ne peux m’empêcher un hors-sujet.

Notre Église, l’abbé Freund :

Que l’on soit croyant ou non, nous lui devons une Église à l’architecture avant-gardiste. Jadis, j’ai lu qu’elle était exposée à Londres pour sa modernité.

Notre historien local connaît cet épisode mieux que moi.

Ma vie s’est faite entre : ma famille, mon travail, défendre les autres.

À défaut d’avoir eu une famille,

Mon unique ambition était de fonder une famille et de pouvoir élever nos enfants dignement.

Anne-Marie et moi (famille recomposée) à deux nous sommes devenus parents, grand parents, et Agathe une merveilleuse tornade qui nous a fait arrière-grand-père et qui me mène par le bout du nez.

A-M voulait une maison, de mon côté, un appartement et de l’espace me suffisait.

Que voulez-vous, ce que Femme veut. Je pense ne pas être le seul.

Cela s’appelle le BONHEUR.

Moralité :

Demandez peu, retroussez vos manches, vous aurais plus. C’est simple NON ?

Bien sûr il faut de la chance mais il ne faut pas l’attendre il faut aller vers elle.

Denis A. Schoeneck.

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8775948_202010055606837.jpg

 

Ces pages devraient également vous intéresser :

 

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits

La Ferme de Schoeneck années 50-60

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent...

Initiatives citoyennes

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain

Ecole primaire de Schoeneck

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV

Expressions en Platt

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia !

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale

Clément Keller : sous le signe du poisson

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11)

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki

Em Clémau Sei Footzegge

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général

Schoeneck autrefois...

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps... 

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs : 

 



02/08/2020
29 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 189 autres membres