NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le blog qui fait oublier les tracas...

Vincent Lambert : Vieux, con, et fier de l'être !

La définition du préfixe « con, com col… »  se résume ainsi : = « avec »

A mes amis qui ont été surpris de lire dans un de mes commentaires que j’étais un vieux « con » mais heureux. Je vous livre sans complexe mon explication.

J’ai toujours été un homme de consensus avec des convictions bien concrètes.

A ma naissance j’ai été confronté à une vie pas trop rose.

J’étais contrarié quand il a fallu aller à l’école.

Mais pour acquérir des connaissances j’étais conscient qu’il fallait connaître la grammaire, l’orthographe et les calculs

A 8 huit ans je me suis confessé, j’ai fait acte de contrition et j’ai fait ma petite communion et à 10 ans j’ai été confirmé.

A 18 ans j’étais conscrit, je suis allé à Commercy et à 20 ans j’ai fait mon service militaire contraint et forcé.

Quand j’ai convolé en justes noces, j’ai été conquis et convaincu et je suis devenu conjoint et par amour pour Schoeneck, conseiller municipal.

 

cons2.jpg

 

Depuis que je travaille je suis contribuable.

Ma carrière à la Poste, avec mes confrères se résume ainsi :

Contrôleur, puis Conseiller financier, Receveur, et Comptable  pour terminer !

Bien se connaître évite beaucoup de contradictions.

Donc je suis conscient que ce mot à jalonné toute ma vie et si on me traite de con je contre-attaque.

On m’a traité de conspirateur, je m’en contrefiche, mais souvent je passe l’aspirateur.

Maintenant, à la retraite, je ne suis plus que conjoint et contribuable : finies les conneries consciencieuses de notre jeunesse.

Et je ne sais plus qui a dit : Le pire des cons, « c’est le vieux con : car on ne peut rien contre l’expérience. »

Donc vivent les « vieux cons », car ils sont irremplaçables.

Moi qui me prenais pour le roi des cons, j’ai été contraint d’abdiquer, car j’ai trouvé mieux au dessus de moi et j’ai donc été rétrogradé au rang de prince consort, mais uniquement quand il fait beau.

C’était complet ? Pas trop compliqué ? Peut-être un peu con sur les bords ?

Merci mes chers compatriotes d’avoir consulté mes confessions et que vous avez compris : que quand on naît con, c’est pour la vie.

J’ai pris un énorme plaisir à confesser mes conneries…..

 

cons1.jpg

bandeau Vincent.jpg

 

Ces pages devraient également vous intéresser :

 

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits

La Ferme de Schoeneck années 50-60

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent...

Initiatives citoyennes

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain

Ecole primaire de Schoeneck

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV

Expressions en Platt

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia !

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale

Clément Keller : sous le signe du poisson

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11)

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki

Em Clémau Sei Footzegge

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général

Schoeneck autrefois...

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps...

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs :

 



27/06/2021
46 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 187 autres membres