NOSTALGIA, le Blog qui fait oublier les tracas...

NOSTALGIA, le Blog qui fait oublier les tracas...

Oncle Joe raconte : Peep Show à la Ferme

C’est vers l’âge de 14-15 ans que la plupart de mes amis et moi-même avons commencé à nous intéresser sérieusement à la gente féminine en général et aux jeunes filles de notre âge en particulier.

Dans les cinémas de la région, comme par exemple le Rex et le Palace à Forbach, on passait en séance de nuit des films dits pour « adultes » interdits au moins de 16 ou 18 ans.

Ces chef d’œuvres du 7ème art nous intéressaient tout particulièrement parce qu’on pouvait y voir des scènes dans lesquelles les actrices étaient souvent légèrement vêtues, voire dénudées et, avec un peu de chance, il y avait même des scènes d’amour très suggestives qui aiguisaient terriblement notre curiosité de novices des choses de l'amour en général et des plaisirs de la chair en particulier…

Nous autres, les gamins de la Ferme, n’étions évidemment pas différents des adolescents de notre génération et essayions, grâce à divers subterfuges, d’entrer dans ces salles pour assouvir notre besoin d’éducation érotico-sentimentale...

Je dois dire en toute objectivité que si cela fonctionnait parfois, la plupart du temps, un vigile à l’entrée vérifiait l'âge des jeunes clients du cinéma, et, si nous n’étions pas en mesure de le justifier, ce dernier, non seulement nous interdisait d'office l’entrée dans la salle, mais en plus, confisquait notre ticket sans bien sûr nous rembourser les 50 francs durement économisés sur notre trop rare argent de poche…

Non content de nous racketter, ce cerbère déguisé en gardien de la morale nous menaçait dans la foulée d’appeler un agent de police lequel, selon ses dires, nous conduirait directement en prison sans passer par la case départ… 

A 15 ans, ce type d’argument fait toujours mouche et nous n'avions d'autre alternative que de rebrousser chemin, la tête basse et le porte-monnaie délesté de 50 francs, pour regagner notre base, en l'occurrence, les baraques de la Ferme de Schoeneck. (1)

Telle une armée en déroute, notre groupe marchait en silence et en ordre dispersé sur la route qui menait de Forbach à Schoeneck lorsque Helmuth, qui était en tête de notre petit cortège, se retourna soudain et prit la parole :

Vous êtes bien d’accord avec moi pour dire qu’aujourd’hui on a bêtement perdu 50 balles simplement parce qu’on voulait voir des femmes nues sur un écran de cinéma ?

Nous nous regardâmes d’un air interrogateur et Roos répondit :

Ben oui, on a tous perdu 50 balles et alors ? Tu veux nous dire quoi ?

Helmuth respira profondément puis nous dévisagea à tour de rôle, le regard pétillant et malicieux…

Pourquoi payer pour voir une gonzesse nue qu’on ne verra jamais pour de vrai alors qu’on peut voir gratuitement des femmes nues qu’on côtoie tous les jours ?

Je m’approchais de Helmuth et lui demandait de préciser ce qu’il était en train d’essayer de nous faire comprendre…

Franchement, vous n’êtes pas très futés les gars…

Que font la plupart des gens le samedi soir, même chez nous à la Ferme ? Ils prennent un bain comme tout le monde (2) et tous ce que nous avons à faire c’est de nous balader dans les ruelles mal éclairées et d’essayer de regarder à l’intérieur des baraques pour repérer celles dans lesquelles des femmes se lavent ! C’est quand-même pas compliqué et en plus c’est totalement gratuit…

L’idée était intéressante mais un détail me chiffonnait encore…

T’as raison Helmuth, mais tu sais, la plupart des habitants ferment les volets et dans ce cas on ne verra rien du tout…

Helmuth ne se laissa pas démonter par un argument aussi fallacieux :

Les gars, je vous parie 1000 francs qu’on trouvera plusieurs volets ouverts ou entrouverts et je vous garantis sur facture qu’on se rincera l’œil gratos ce soir et que le spectacle sera bien plus intéressant que ces conneries de films dans lesquels on ne sait jamais à l’avance s’il y a vraiment quelque chose d'intéressant à voir !

Vous entendez ? Je suis prêt à parier 1000 balles, l'équivalent de 20 séances de cinéma, qu’on passera une belle soirée…! Qui tient le pari avec moi ?

Personne ne prit le risque de perdre 1000 francs et, c’est le cœur plein d’espoir que nous arrivâmes à l’entrée de la cité plongée dans le noir.

Ce soir-là nous eûmes effectivement de la chance et il fallut admettre que l’ami Helmuth avait vu juste. Nous nous dirigeâmes d’abord vers les baraques où vivaient des jeunes filles et, par chance nous entrevîmes quelques naïades en pleines ablutions dans la baignoire en zinc familiale. 

Nous en vîmes quelques unes de très jolies et agréables à regarder et malheureusement également quelques autres, bien plus âgées dont la vue nous faisait un peu mal aux yeux et qu’il valait mieux essayer d’oublier…

Sans titre 1.jpg

Bref, nous n’avions pas regretté notre soirée cinéma ratée et l’idée de l’ami Helmuth valait largement les films débiles à 50 balles !

Je sais bien qu’il n’y avait pas de quoi être fier et que le fait de participer à ces "Peep-Shows" improvisés était à la limite de la légalité, mais nous n’avons jamais eu la moindre réclamation et personne n'a jamais fait de remarques particulières...

Pour être tout à fait franc,  lorsque j’y repense, certaines de ces « dames » devaient probablement se douter qu’elles étaient observées car elles prenaient parfois un malin plaisir à se savonner longuement et à se tourner de tous les côtés pour bien exposer à nos regards affamés leurs secrets charmes féminins…

Et puis, entre nous, lorsqu’on a 15 ans et qu’on peut assister à un tel spectacle presque tous les samedi soirs on ne pense pas à mal… Surtout quand le Show est gratuit !

Ça aussi c’était une partie de notre jeune vie à la Ferme de Schoeneck…

 

 

(1) Les nouveaux lecteurs trouveront plus d'explications sur cette cité en cliquant ICI.

(2) Traditionnellement, le samedi soir était dédié au bain ce qui signifiait la plupart du temps qu'on se lavait dans une bassine en zinc posée sur le sol de la cuisine car les baraques et la majorité des logements de l'époque n'étaient pas équipés d'une salle de bain. 

 

https://static.blog4ever.com/2016/02/814449/artfichier_814449_8752654_202009175937714.jpg

  

Ces pages devraient également vous intéresser :

Extraits de l'ouvrage "Les couleurs du passé" Tome 2 dans Clément Keller - Récits

La Ferme de Schoeneck années 50-60

Les récits envoyés par nos ami(e)s dans Nos ami(e)s racontent...

Initiatives citoyennes

Les catastrophes minières dans le bassin houiller lorrain

Ecole primaire de Schoeneck

La Boutique en ligne Nostalgia dans Humour - TV

Expressions en Platt

Des plus récentes au plus anciennes... dans Dernières mises à jour

Bienvenue dans le livre d'or Nostalgia !

Anthologie, un voyage musical dans le temps dans Anthologie-Blues du charbon

La Lorraine et le Platt dans Menu culture régionale

Clément Keller : sous le signe du poisson

Clément Keller : Schoeneck, le beau coin (11)

Schoeneck de A à Z (Cliquez sur la rubrique choisie) dans Schoeneck de A à Z

La Halte Schoeneck et la cité du Bruch à Forbach

Blek le Roc - Miki dans Blek le roc - Miki

Em Clémau Sei Footzegge

Souvenirs du bassin houiller... dans Menu général

Schoeneck autrefois...

Que les moins de 20 ans... dans Je vous parle d'un temps... 

 

Les derniers commentaires de nos visiteurs :

 

  • Blek le Roc : Et si ça ne sufit pas, tout ça avec nos impôts :https://www.lemonde.fr/international/article/2022... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Blek le Roc : Explications cohérentes :https://youtu.be/Fm9sobLVGiA FR Nord stream saboté - Bertrand Scholler... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Blek le Roc : A qui profite le crime :1?058 / 5?000 Résultats de traduction Le secrétaire d'État américain A... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Blek le Roc : Euhhh.. la médaille d'or agricole a été donnée au président de la fédération des agriculteurs... dans l'article Nouvelle boutique Nostalgia
  • Blek le Roc : Dis-moi qui tu es je te dirai ce que tu racontes. Je lis parfois les articles du "Courrier Internati... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Lupin : https://www.courrierinternational.com/video/video-ces-russes-qui-choisissent-l-exil-pour-echapper-a-... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Blek le Roc : C'est ça ta vidéo ? "Auraient fui", on voit quelques femmes qui manifestent en oubliant que la Geo... dans l'article Initiatives citoyennes
  • Thyristor : Double sens : "smoking" = fumer (to smoke), mais aussi tenue de soirée : https://fr.wikipedia.org/w... dans l'article Nouvelle boutique Nostalgia
  • vincent : Le miroir aussi ! dans l'article Initiatives citoyennes
  • vincent : Françoise : Quand je me mets sur mon 31 , je mets mon "smoking" ( costume d'apparat).... tu vois la... dans l'article Nouvelle boutique Nostalgia



03/01/2020
64 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 201 autres membres